Pourquoi le contrat de génération ne marche pas

  • A
  • A
Pourquoi le contrat de génération ne marche pas
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

EMPLOI - Promesse électorale de François Hollande, le contrat de génération peine à se faire une place dans le monde de l'entreprise. 

C'était la solution de François Hollande pour combattre le chômage des seniors et encourager l'entrée sur le marché du travail des plus jeunes. Mais force est de constater que deux ans après sa mise en place, le contrat de génération n'a pas trouvé sa place dans le monde de l'entreprise. Alors que l'objectif était de 500.000 contrats en cinq ans dont 75.000 la première année, seulement 40.000 ont été signés pour le moment.

Des carnets de commande vides. La principale explication avancée est la situation économique. C'est ce qu'explique Jean-Christophe Scibberas de l'association nationale des DRH interrogé par Europe 1 : "Vous n'allez pas embaucher des gens dans une entreprise, qu'ils soient jeunes ou pas jeunes, si vous n'avez pas de travail à leur donner". Une entreprise "n'est pas une œuvre de charité", ajoute-t-il. Selon lui, "si l'économie n'est pas là, si les carnets de commande sont vides, vous ne pouvez pas embaucher des gens", explique-t-il à Europe 1. 

>> LIRE AUSSI - Travaux dangereux : la loi s'assouplit pour les apprentis 

4.000 euros d'aide jugés insuffisants. Même chez ceux qui sont motivés à embaucher, les mesures incitatives du gouvernement sont jugées insuffisantes. 

Pour Julien Leclerc qui dirige une entreprise de communication de 48 personnes en Aquitaine, la promesse de François Hollande était séduisante mais l'aide de 4.000 euros ne lui a pas suffit pour sauter le pas. "J'ai été super déçu", raconte-t-il à Europe 1, "ce qu'il faut comprendre, c'est que quand on embauche quelqu'un, ça va nous coûter entre 20.000 et 25.000 euros par an". 

>> LIRE AUSSI - Le contrat de génération sur les rails 

Il estime que "le frein à l'embauche", c'est "la prise de risque financière qui est de créer un emploi" et les 4.000 euros n'y changent rien. "Ce n'est pas une mesure incitative", juge-t-il. 

De nouvelles mesures incitatives. Depuis le 1er janvier, dans le cadre du pacte de responsabilité, des allègements de charges ont été instaurés en accompagnement du contrat de génération. Le gouvernement espère ainsi donner un coup de pouce à ces contrats de génération. 

>> ÉCOUTER AUSSI - Débat éco : le chômage, vers une éclaircie en 2015 ?