Chiffres du chômage : "c’est l’échec de François Hollande"

  • A
  • A
Chiffres du chômage : "c’est l’échec de François Hollande"
François Delapierre
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 28 JANVIER - Les chiffres de décembre, avec 10.000 chômeurs de plus, ne permettent pas une inversion de la courbe.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard. Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>>Mardi 28 janvier, vous avez été 65% à faire "Votre choix d’actu" sur la promesse non-tenue de François Hollande d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année 2013. Le mois de décembre 2013 a vu le nombre de chômeurs atteindre un nouveau record : 3.300.000 demandeurs d’emplois sont désormais inscrits à Pôle emploi. François Delapierre, le secrétaire national du Parti de Gauche, reconnaît que François Hollande a bien fait de s’attaquer de front au problème du chômage mais que sa politique n’était pas appropriée.



Chiffres du chômage : "C’est l’échec de...par Europe1fr

"J’entends beaucoup dire 'il aurait mieux fait de se taire, c’était risqué'", souligne-t-il. Pourtant, selon lui, "il a eu raison de s’engager", car "rien n’ira dans ce pays tant que nous connaîtrons le chômage".

Mais François Delapierre est en désaccord avec la politique du président sur le fond. Il affirme que cette promesse non-tenue est "son échec, l’échec de sa politique et non pas un échec de communication". Même s’il reconnaît que les contrats aidés sont efficaces, le secrétaire national du parti de Gauche insiste sur le fait que François Hollande "n’a pas remis en cause le cadre européen d’austérité" car "il n’a pas voulu se fâcher avec Madame Merkel". De même, il estime que le président "n’a pas voulu relancer l’activité alors qu’il en avait les moyens". Très pessimiste, il poursuit : "je ne crois pas au pacte de responsabilité".