Comment les réseaux sociaux faciliteraient les cambriolages

  • A
  • A
Ai-je le droit ? est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

En l'espace de 10 ans, les cambriolages ont augmenté de 40%. Dans le même temps, les réseaux sociaux se sont largement développés. Deux données qui ne seraient pas sans rapport.

Roland Pérez vous informe chaque matin sur vos droits, dans le Kiosque du petit matin, sur Europe 1.

Le nombre de cambriolages a grimpé de plus de 40% depuis près de 10 ans. Une augmentation très importante qui trouverait l'une de ses explications dans l'utilisation des réseaux sociaux, et plus précisément dans le nombre d'informations que les utilisateurs laissent sur les réseaux et qui sont utilisées par les cambrioleurs. 

Des applis qui géolocalisent. Il y a notamment le cas de ce jeune homme de 29 ans, grand collectionneur de baskets valant plusieurs milliers d'euros, qui s'est fait dérober ses biens dans la maison de ses grands-parents. Les enquêteurs en charge de l'affaire sont persuadés que le compte Instagram de la victime a joué un rôle primordial, en attirant les cambrioleurs. Le jeune homme qui pratique régulièrement le jogging, postait à chaque course une photo de ses baskets. Mais on pouvait également retrouver sur les réseaux d'autres indications notamment de lieu, grâce au paysage sur les photos, mais surtout via des applications comme Runstatic ou encore Nike-Running, reliées à Instagram, et qui indiquent la localisation précise du parcours du joggeur avec point de départ et d'arrivée. Pour étayer leur thèse, les enquêteurs font valoir que seule la chambre du jeune homme avait été visitée et dévalisée.

Nos conseils. Pour éviter ce genre de situation, il est donc préconisé de se montrer discret sur les réseaux. Europe 1 vous glisse quatre conseils à appliquer pour diminuer le risque de désagrément.

- Ne pas indiquer que l'on est en vacances sur les réseaux sociaux. C'est une indication d'absence du domicile. Par ailleurs, dans le cas d'un compte public mentionnant le nom de l'utilisateur, il est facile de retrouver l'adresse de ce domicile, notamment dans les pages blanches.

- Ne pas poster de photos de nouvelles acquisitions de manière à ne pas attiser la convoitise, notamment en ce qui concerne le matériel technologique, (iPad, ordinateur, télévision...). 

- Sur les forums de discussion, potentiellement sources de renseignements pour les voleurs, utiliser un pseudonyme et ne mentionner ni adresse postale ni adresse électronique.

- Eviter de se géolocaliser.

Du côté des assurances. Pas de découragement (pour l'heure) pour les assurés ! Un assureur ne peut pas refuser d'indemniser son assuré en raison des informations exposées sur les réseaux sociaux. Ce serait une première et surtout, il faudrait que l'assureur démontre le lien incontestable entre les photos ou autres éléments postés et le vol, ce qui est quasi impossible.