Olivier Norek : "Ce qui me manque c'est l'esprit d'équipe de la police"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'interview découverte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Olivier Norek, lieutenant de police pendant 15 ans en Seine-St-Denis et à Paris, est l'invité de Caroline Roux ce jeudi.

Il publie le troisième tome de sa trilogie : Surtension aux éditions Michel Lafon, après Code 93 et Territoires.

Entendu sur Europe 1
Au bout de temps d’années, les crimes et les délits se ressemblent beaucoup. Ce qui me manque dans mon métier de policier, c’est l’esprit d’équipe. On a espéré ensemble, on a eu peur, parfois très peur ensemble. On a ce lien indéfectible comme entre des soldats qui sont partis au front ensemble.

Entendu sur Europe 1
Je me sens toujours utile en tant qu'écrivain. Un policier a un devoir de réserve, il ne peut pas parler des outils grippés ou des choses qui freinent le travail. Maintenant que j’écris, j’ai l’impression d'avoir une tribune. J’ai raconté ces histoires avec un fond politico-social.

Entendu sur Europe 1
Les policiers sont mon primo lectorat. Quand je commence une enquête, je leur présente pour savoir si elle enquête tient parfaitement, car c’est de l’orfèvrerie. Je veux aussi voir s’ils ont trouvé l’assassin avant les 20 premières pages...

Invité(s) : Olivier Norek, lieutenant de police pendant 15 ans en Seine-St-Denis et à Paris