La France a-t-elle inventé la mini-jupe ?

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Luc Châtel s'est emporté sur les affinités entre la France et le féminisme, clamant que la paternité de la minijupe serait française.

Le Vrai-Faux de l’Info, avec vous Géraldine Woessner. Le débat sur le burkini libère décidément des passions. Hier c’est Luc Châtel qui s’est enflammé pour vanter les valeurs de la France…

Luc Châtel : "La France c'est le pays de la liberté de la femme, c'est le pays de la libération de la femme, c'est le pays où on respecte les femmes et c'est le pays du mouvement féministe (...) c'est le pays qui a inventé la minijupe ".
 La France a inventé la minijupe, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux. Le vêtement libérateur est né en Grande-Bretagne, des ciseaux de la styliste Mary Quant, qui avait plein le dos de manquer son autobus à ne pas pouvoir courir avec sa jupe au genoux. Nous sommes en 62 : le succès de sa minijupe est tellement foudroyant qu’il dépasse les frontières, et un français, André Courèges va la populariser. Mais à l'époque ça ne passe pas sans douleur : Coco Channel trouve le vêtement indécent, et il reste interdit jusqu’en 1980 dans un lieu que Luc Châtel connaît bien ; l’Assemblée nationale.
 
 L’Assemblée d’ailleurs qui n’est pas exactement un modèle en matière de parité.

Pas vraiment, et c’est en cela que l'envolée de luc Châtel est cocasse. Seulement 26% de femmes sont élues à l’Assemblée, c’est simple on est 63èmes au classement des nations, derrière le Soudan, l’Afghanistan. On pourrait faire mieux. Et monsieur Châtel en sait quelque chose : son parti, les Républicains, paie chaque année 4 millions d’euros d’amende pour ne pas avoir présenté assez de femmes aux législatives. Ce n'est pas plus brillant dans la société civile : 0 % de femmes l'an dernier à la tête des grandes sociétés, des écarts de salaires de 19%, et plus le job est intéressant, plus ça se creuse. C’est dire si la France n’est pas encore ce phare de l’humanité que décrit Luc Châtel.
 
 Il a parlé au passé...

Et il exagère ! L’auteure de la déclaration des droits de la femme, Olympe de Gouges, est morte guillotinée,  et tous les partis de gauche issus de la révolution, ont dénié le droit de vote aux, femmes, parce qu’ils les pensaient bigotes, réactionnaires... Elles seront donc parmi les dernières à voter, en 1945, après les américaines, les russes, les allemandes… Aujourd’hui c’est toujours en France qu’on on a dû créer une "journée de la jupe et du respect" il y a 10 ans, pour défendre ce droit, décidément fragile, de dévoiler ses jambes.