Le talent de la semaine - le pneu high-tech

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Michelin profite de l'embellie du secteur automobile, mais sa réussite doit aussi à son investissement constant dans le développement de nouvelles technologies.

Embellie du coté de l'automobile. On en a déjà parlé, notamment cette semaine avec les bonnes performances de PSA Peugeot Citroën, mais cela se voit aussi du coté de Michelin, n'est-ce pas ?

En effet, Michelin c'est le numéro 1 mondial du pneu. L'entreprise profite donc de la bonne santé de l'automobile. Les pneus pour les voitures représentent la moitié de leur chiffre d'affaires. Michelin fait aussi des pneus pour les poids lourds, pour les engins de chantier, pour les avions, pour les 2 roues, pour les tracteurs ou encore pour des véhicules blindés. Contrairement à ce que l'on pourrait croire c'est un secteur ultra technologique. Le patron de Michelin le dit sans rigoler, ses pneus sont des objets de "nouvelles technologies."

C'est vrai que ce n'est pas ce qui nous vient naturellement en tête quand on pense à un pneu.

Effectivement mais je vais vous donner quelques exemples : en ce moment pour polluer moins et consommer mois tous les constructeurs cherchent à rendre leurs voitures moins lourdes. Pour rendre cela possible, il faut regarder du côté du pneu. Michelin affirme : "on est les seuls capables à alléger le châssis." Les ingénieurs travaillent donc de plus en plus en amont avec les constructeurs automobiles. L'intérêt est aussi très économique. Chaque fabricant de pneus que ce soit Continental, Michelin ou Dunlop cherchent à être le pneu choisi des la vente de la voiture. C'est le cas pour un pneu sur 4 vendu chez Michelin, le reste de leur business model c'est quand on change de pneu. D'autres exemples pour vous convaincre qu'un pneu est ultra technologique : demain avec les voitures connectées le pneu aura un rôle important pour informer le conducteur du degré d'humidité de la route. Plusieurs pneus sont déjà équipés de capteurs d'autre type. Michelin a un pneu agricole qui change de pression en fonction du sol, c'est à dire s'il est sur la route ou dans un champ, il se dégonfle ou se regonfle.  La pression adaptée aux champs écrase moins les cultures et le rendement des cultures serait supérieur de 5%. Michelin équipe aussi quelques véhicules blindés. Là encore les pneus sont très légers et ils peuvent, parait-il, rouler sur une mine sans déclencher d'explosion. Je ne vous cache pas que je n'ai pas essayé...

Toutes ces innovations sont imaginées en France ?

En grande partie en effet... Michelin compte 3 000 ingénieurs à Clermont-Ferrand, où se trouve le siège social du groupe.Il y a des centres de recherches également aux Etats-Unis et au Japon, entre autres. Pour rester à la pointe de l'innovation, Michelin veut maîtriser toute la chaîne de production. Ils ont des usines de pétrochimie comme par exemple à Bordeaux pour fabriquer le matériau. Ils mettent aussi la dernière main à une petite usine d'impression 3d métal pour faire les moules notamment des pneus les plus innovants. Michelin les fabrique ensuite dans leurs usines et peuvent les vendre directement notamment sur le site Internet (allopneus.com) qu'ils viennent de racheter. Le but est de lutter contre les pneus chinois qui arrivent sur le marché, plus moyen de gamme mais à des pris défiants toute concurrence...

Les émissions précédentes