Plaisir sexuel : c'est quoi l'orgasme ?

  • A
  • A
Le spécialiste santé est une chronique de l'émission Le grand direct de la santé
Partagez sur :

La sexologue Catherine Solano nous éclaire sur l'orgasme, un phénomène qui reste encore méconnu pour beaucoup.

A l'occasion de la journée mondiale de l'orgasme, la sexologue Catherine Solano est revenue sur Europe 1 sur ce phénomène qui reste encore mystérieux pour beaucoup de gens. 

C'est quoi l’orgasme ? Que ce soit pour les hommes comme pour les femmes, "l'orgasme est un réflexe", explique la sexologue. "C’est un phénomène qui survient sans intervention de la volonté quand les conditions sont propres à le déclencher", détaille Catherine Solano. "Et la circonstance qui déclenche l’orgasme, c’est un certain niveau d’excitation. Donc personne ne peut se dire 'je vais avoir un orgasme maintenant'". La sexologue souligne qu'"on peut faire monter son niveau d’excitation mais pas plus que ça", tout en précisant que réguler son excitation "ne s’apprend pas instantanément. Surtout chez les jeunes. Beaucoup de personnes âgés connaissent beaucoup mieux leurs corps avec le temps".

Comment savoir si mon/ma partenaire a un orgasme ? Ce n’est pas forcément simple, mais un orgasme ce sont des contractions involontaires et répétés de la zone sexuelle. "Plus l’excitation est haute, plus les contractions sont nombreuses", indique Catherine Solano. Chez les femmes, ce sont les muscles autour du vagin qui se serrent et le partenaire peut les sentir. Chez les hommes, c’est le même principe, à la différence près que l’éjaculation est externe dans la majorité des cas. Il existe en effet des orgasmes masculins sans éjaculation.

Beaucoup de personnes pensent également que l’orgasme entraine nécessairement des cris de plaisir : "C’est totalement faux", réfute Catherine Solano. "C’est un truc qu’on voit dans les films. On peut crier ou pas, ça n’a rien à voir". En revanche, on peut rougir : "On appelle ça les flush, c’est un symptôme qui survient au moment de l’orgasme ou juste avant. Chez pas mal de personnes ça va être souvent au niveau de la poitrine et du cou, mais ça n’est pas systématique non plus ».

Et pour ceux qui n’arrivent pas à atteindre l’orgasme ? Une femme sur quatre déclare ne pas avoir eu d’orgasme lors de son dernier rapport sexuel. Catherine Solano explique que cela peut notamment venir de médicaments, les antidépresseurs, qui bloquent l’orgasme chez les hommes et les femmes. "On sait que quand on arrêtera le traitement ça reviendra", assure-t-elle. Autre cause, la tension musculaire : "Plus on a de muscles contractés, plus l’orgasme vient vite. Beaucoup de femmes n’ont aucune tension musculaire et du coup l’orgasme a du mal à venir".  Plus on sert les muscles, plus on a donc de chance d’avoir un orgasme. "On peut également basculer le bassin, un peu comme dans la danse du ventre, plutôt d’avant en arrière. Chez les femmes ça facilite beaucoup la survenue de l’orgasme", conseille la sexologue. Catherine Solano ajoute qu’il faut surtout apprendre aux hommes à stimuler le clitoris, car l’organe du plaisir féminin c’est le clitoris et pas le vagin. "Il serait peut-être temps qu’ils comment à le savoir, surtout pour Noël", conclut la sexologue.