Le Texas va-t-il voter démocrate ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Xavier Yvon, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

Marion Calais pour la Presse quotidienne régionale

Le Maine Libre prédit une récolte de maïs catastrophique dans la Sarthe, certains agriculteurs disent n'avoir jamais vu ça ! La rentrée syndicale dans Presse Océan : les dirigeants de la CGT, de FSU et de FO tiennent meeting côte à côte cet après-midi à Nantes. Une vieille dame et un petit enfant aussi ce matin dans vos quotidiens : Honorine Rondello 113 ans, nouvelle doyenne des Français dans Var Matin, et un petit Kendjy dans Ouest France. Kendjy né dimanche à Girac... Clin d'oeil délibéré des parents à la star de The Voice, Kendji Girac...

L'histoire du jour c'est celle, troublante, d'une factrice de Villeneuve d'Ascq...
 
Cette factrice assure, dans la Voix du Nord notamment, que sa direction a refusé d'appeler les secours alors qu'elle faisait un AVC. C'était le 19 février dernier. Elle affirme avoir d'abord subi des pressions pour venir travailler alors qu'elle disait ne pas se sentir bien. Pas mieux une fois à son poste, son encadrant lui aurait répondu : "finis ton travail, on appellera les pompiers tout à l'heure". Prise en charge 3 heures plus tard, l'IRM révèlera un AVC... Aujourd'hui, la jeune femme est partiellement paralysée de la jambe gauche. Elle a déposé plainte pour non assistance à personne en danger, assurant que c'est un de ses collègues qui a forcé la main de son chef pour prévenir les secours. La Poste, elle, répond que c'est la hiérarchie qui a contacté le 15 et que c'est la jeune femme qui ne souhaitait pas l'intervention des pompiers.

 

Axel de Tarlé pour l'économie

Le moral des entrepreneurs remonte ! Il s'agit d'une grande étude réalisée pour les Chambres de Commerce. IL y a une bonne et une mauvaise nouvelle.  La Bonne nouvelle : ça va mieux ! Le Moral est bon, en septembre, l'indice qui mesure le moral des entrepreneurs par rapport à juin a bondi de 14 points à 112. La mauvaise nouvelle : c'était mieux avant. En fait, c'est un grand classique, au sortir de l'été, en septembre, les chefs d'entreprises ont toujours le moral qui grimpe (reposé après l'été, ils sont optimistes). On avait observé le même phénomène l'an dernier, sauf que l'indice était monté bien plus haut...indice 130...(contre 112 l'an dernier).
 
Dans cette enquête, on a aussi demandé aux entrepreneurs français quels étaient les éléments qui avaient une influence sur leur activité. Exemple : Le Brexit a-t-il des conséquences sur votre entreprise ? Réponse : Non à 81 %. L'Euro de Foot 2016 a-t-il eu des conséquences sur votre entreprise ? Réponse plus nuancée : 34 % de Oui, une sur 3. Le foot plus d'impact que le Brexit... mais, impact négatif (29 % des entreprises sondées) : au lieu de travailler, on regarde les match à la télé !


Xavier Yvon pour la presse américaine


Dallas, univers impitoyable pour Trump : depuis 50 ans le Dallas Morning News, quotidien de référence au Texas, soutient invariablement le candidat républicain. Pas cette fois : édito salé pour expliquer pourquoi "Donald Trump ne mérite pas notre vote". Le Texas, normalement acquis aux Républicains va-t-il basculer ? Ce serait la grosse surprise, un dernier sondage montre Clinton en tête au pays des chapeaux de cow-boys ! (le Houston Chronicle fait pareil, et d'après le Wall Street Journal, l'industrie du pétrole a donné plus à Clinton qu'à Trump).

Eva Roque pour le programme télé

La cour de Babel – Arte – 20h55. 24 élèves dans une classe, c’est normal. Mais quand dans cette classe, on parle 16 langues différentes, ça devient plus compliqué.  Arabe, chinois, sri lankais, wolof, ukrainien… Ce documentaire vous transporte pendant un an dans cette  classe d’accueil d’un collège parisien. Un monde à part dans lequel les enfants viennent apprendre le français. Des ados déracinés mais déjà très attachés à la France. Ils sont enfants de diplomates ou en attente de droit d’asile, chassés de leur pays ou venus en France par nécessité économique, ils se retrouvent tous dans ce cocon. Pour l’institutrice, le quotidien n’est pas toujours facile. Surtout avec des ados de culture très différente.

J’ai eu un coup de cœur pour ce film. On s’enthousiasme à voir grandir ces enfants. A percevoir leurs espoirs, leur envie de réussir dans cette société française. On est ému par leur histoire, par la solidarité qui les unit. On rit de leurs réflexions d’ados. Et à la fin, on se dit que l’on vient de vivre une aventure incroyable avec eux où le mot insertion devient une réalité.