Le terrorisme au coeur de la bataille

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Xavier Yvon, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

La presse nationale pour commencer.

Ne vous méprenez pas, ce n'est pas un magazine people qui titre "Hollande Royal, le vrai couple présidentiel" mais bien Aujourd’hui en France, nouvelle formule, qui fait de la politique.
"Pas une stratégie échafaudée sans qu'elle n'y mette sa patte", nous dit le journal. "Attention voilà la reine mère" s'amuse certains employés de l'Élysée pour annoncer que Ségolène Royal franchit les grilles du palais.
"Ils s'appellent ou s'envoient des textos toute la journée. C'est simple, ils ont repris leurs vieux réflexes, l'amour en moi" résume une amie commune.

Une autre femme fait la une de Libération.

Une "ex" de François Hollande en quelque sorte : c'est Christiane Taubira.
"Ma gauche, ma France". Elle s'inquiète "des divisions et des ambitions personnelles", "La gauche risque de disparaitre et pour un moment" estime la Garde des Sceaux.

Quand 20 Minutes titre "les femmes au combat", ce n'est plus du tout le même sujet.

Et c'est bien de "terrorisme" dont il est question. "Le terrorisme au cœur de la bataille droite-gauche" nous dit Le Figaro.
Direct Matin fait la synthèse entre la gauche du Parti socialiste et Emmanuel Macron, au moins dans sa Une :"La fronde en marche".
Quant à l'Humanité, grisée, elle fait le bilan de sa fête ce week-end, en titrant "Le goût des autres".

Enfin, l'Équipe titre "Super Mario".

Il s’agit bien de Mario Balotelli, le nouveau niçois, qui a inscrit deux buts hier soir et a offert à son club la victoire face à Marseille.


Axel de Tarlé pour l'économie

"La fin des frais d'itinérance sera bien effective en Juin 2017", c’est à lire dans les Échos.

Peut-être coupez-vous votre téléphone quand vous allez à l'étranger, histoire d'éviter les mauvaises surprises au retour, avec une facture qui aurait explosé.
C'est bientôt fini !

La Commission Européenne s'est emparé du sujet et à partir de Juin 2017 soit l'été prochain, vous pourrez utiliser votre téléphone gratuitement dans tous les pays de l'Union Européenne.
La libre circulation des personnes au sein de l'Union européenne est effective. Vous pourrez désormais consulter vos SMS, passer un coup de fil ou lire vos emails sur votre mobile que ce soit en Espagne ou en Italie, sans que l'on vous matraque.
On critique l’Europe mais elle se soucie des consommateurs.

Quel est le risque pour les opérateurs ?

On pourra désormais parler d’un grand marché unique de la téléphonie de Lisbonne à Vilnius, capitale de la Lituanie. Le risque évident c'est que l'on aille prendre un abonnement low-cost en Lituanie à seulement trois euros par mois, avec un abonnement qui fonctionnera partout en Europe.

Les opérateurs historiques craignent de voir arriver des opérateurs "coucou", sans réseau, qui vont rafler la mise partout en Europe.
Pour éviter les abus, vous n'aurez le droit qu'à 90 jours par an à l'étranger.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne précise néanmoins que la non-itinérance sera totalement gratuite.
Les technocartes de Bel, doivent trouver une solution pour éviter abus.



Eva Roque pour le programme télé

Quotidien, la nouvelle émission de Yann Barthès, diffusée du lundi au vendredi à 19h10 sur TMC.

Au mois de mai, ce fut l’annonce la plus étonnante du mercato télé : Yann Barthès quittait Canal+ pour le groupe TF1 emmenant avec lui la quasi-totalité de son équipe.
Ce soir débute donc Quotidien sur TMC en access prime time, là où la concurrence est féroce.

De façon très maligne, Yann Barthès a préféré faire sa rentrée une semaine après tout le monde, histoire d’accroître la curiosité et distiller quelques bandes annonces qui font envie comme celles tournées avec ses comparses Eric et Quentin
Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

Il y sera question d’actualité, de sport, de culture et de politique évidemment…
Ils en pensent quoi d’ailleurs les politiques ? Brice Hortefeux répond à cette question dans une vidéo, pour la consulter cliquez ici.
Ce soir, Christiane Taubira et Valérie Lemercier seront les premières invitées de ce rendez-vous très attendu.

La chaîne compte sur 600.000 téléspectateurs soit le double de l’audience habituelle. On se dit que c’est dans les cordes de Yann Barthès puisqu’il dépassait régulièrement 1,2 million de personnes sur Canal+.
Sauf que l’émission dure deux fois plus longtemps.
Est-ce que l’équipe peut produire un programme de qualité égale et aussi rythmée que l’était le Petit Journal ? Est-ce que le groupe TF1 acceptera l’impertinence de l’équipe. Nous aurons la réponse ce soir et demain avec les premières audiences.

Yann Barthès sera d’ailleurs l’invité de Thomas Joubert dans Le Grand direct des Médias à partir de 9h.


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Trois Unes dans la Presse quotidienne régionale

Celle du Télégramme avec ce titre : "Sous le sable, la colère". La manifestation hier à Lannion contre l'extraction de sable dans la baie a réuni 4.000 personnes.
De son côté, Sud-Ouest s'en prend aux envahisseurs. Ces espères invasives qui s'installent dans nos régions, comme par exemple la grenouille-taureau, d'origine américaine, capable de gober un caneton et qui pèse 50 fois le poids d'une grenouille verte.
Dans Ouest France, des producteurs de lait ne veulent plus subir les fluctuations des cours. Ils ont créé leur laiterie en Loire-Atlantique et lancent leur marque, en direct des éleveurs. Mise en vente à partir d'aujourd'hui.

L'histoire du jour c'est "l'homme du train" en Moselle.

Un mystère que les gendarmes et les pompiers ont mis plusieurs heures à résoudre. Cette histoire au départ, c'est celle d'un choc, un bruit étrange que perçoit le conducteur d'un TER entre Metz et Nancy samedi soir. Alors il s'arrête en gare d'Ars-sur-Moselle, la circulation est suspendue sur une partie des voies. Le train a-t-il heurté une bête ? Un homme ? Les services de secours sont mobilisés et finissent par mettre la main sur un téléphone portable, abandonné là, sur le ballast, il n’y a pas de corps à proximité. Les gendarmes utilisent donc les contacts dans le téléphone pour trouver son propriétaire. Un homme de 40 ans retrouvé en train de marcher vers chez lui comme si de rien n'était s'étonne le Républicain Lorrain. L'homme est indemne, tout juste une petite douleur à la hanche. Il est quand même conduit à l'hôpital. L'homme qui marchait apparemment trop près des rails aurait été brossé par le train.


Xavier Yvon pour la presse américaine

À la Une de la presse américaine avec Xavier Yvon, il y a un malaise à la Une : celui d’Hillary Clinton hier lors des cérémonies du 11 septembre à New-York.

Impossible de rater la vidéo de ce moment qui a notamment été diffusée trois fois en sept minutes dans le Journal de NBC hier soir, c’est un peu le 20h de TF1 ici.
On y voit Hillary Clinton de dos, chancelante, soutenue par ses collaborateurs. Elle s’écroule sur elle-même au moment de monter dans sa voiture. Ces images sont tout simplement terribles pour la candidate.
Tout comme sa communication de crise, aucune information pendant 1h30, puis finalement un court message pour dire " elle a eu un coup de chaud ", suivi d’une séquence "tout va bien madame la candidate ", où l’on voit Hillary Clinton sortir de chez sa fille tout sourire, saluant les badauds.
Finalement, bien plus tard, un communiqué de son médecin tombe : "Hillary Clinton a une pneumonie" depuis trois jours.
La presse américaine se déchaine. Sur les plateaux télé, les questions partent en rafale : pourquoi avoir attendu 1h30 pour donner des nouvelles ? Pourquoi ne pas avoir communiqué sur la pneumonie dès le diagnostic ?
Vous pouvez imaginez à quel point la "machine à rumeurs" sur la santé de l’ancienne First Lady s’est remise en route. Vous savez les vidéos où elle tousse qui prouveraient sa maladie cachée.

Oui mais cette fois, c’est sérieux, est-ce que finalement il n’y a pas du vrai là-dedans ?

C’est tout le problème. Le blogueur politique du Washington Post a mangé son chapeau tout à l’heure. Il y a quelques jours, il écrivait un article demandant à ce qu’on arrête enfin de parler de la santé de Clinton, il vient évidemment de publier une sorte de rectificatif. "C’est bien désormais un débat central de la campagne". Est-ce que ça sera un tournant ? On le saura le lendemain de l’élection et là on pourra peut-être écrire "le 11 septembre 2016, jour où la campagne Clinton s’effondra".