La barbarie syrienne

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Sophie Larmoyer, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

Le Kiosque d'Europe 1 et toutes ses plumes avec Marion Calais pour les régions. Sophie Larmoyer pour l'international et Eva Roque devant la télé. Bonjour à toutes !

La Une de Libération, est insoutenable ce matin. Et pourtant il faut la regarder en face. Il y a là les corps d'une dizaine d'enfants. Victimes de la barbarie en Syrie. Le titre est glaçant, lui aussi : "Les enfants d'Assad".

Le boucher syrien que vous retrouverez en une de CNews Matin. Qui revient sur "L'indignation (planétaire) face à l'horreur". Le sujet fait aussi la une du Monde : "Attaque chimique : le régime Assad accusé".

Sur son dessin en une de L'Opinion,  KAK a dessiné deux fois le petit Aylan. (Vous vous souvenez forcément  de ce petit garçon, ce petit réfugié dont la mort avait provoqué une émotion mondiale mais éphémère).  Sur la partie gauche du dessin,  il est écrit "Partir". Aylan est face contre terre, sur le sable de la plage turc où il a été retrouvé.  Sur la partie droite du dessin, il est écrit "Rester". On retrouve Aylan,  même position, même short bleu, même t-shirt rouge. Même destin tragique. Sauf qu'il est mort dans sa chambre d'enfant syrien, anéantie par la guerre. En quelques traits de crayons, Kak nous renvoie à notre (coupable) impuissance et réveille notre (vaine) colère.

Bien sur vous trouverez aussi votre lot de unes sur la présidentielle ce matin, Le Figaro nous explique (que) "Les réseaux sociaux sont au cœur de la bataille". Et nous raconte le pataquès autour du "non" débat de France 2. Ce sera finalement une succession d'entretiens. "Macron serait le seul des 5 gros candidats à avoir accepté le nouveau principe". "Mélenchon n'est pas d'accord avec la date". Fillon ne veut pas que le programme soit en direct". "Le Pen a un problème avec Pujadas".

Sinon La Croix  titre "Le Font national inquiète". Les Echos font leur une sur la fermeture de Fessenheim (et "ce bras de fer qui dure depuis 5 ans"). Comme 20 Minutes qui titre "la question centrales" (au pluriel).  (Et moi, j'avoue, je n'arrive pas à m'enlever Aylan de la tête, ce matin).  

 

-


Sophie Larmoyer. C’est la presse japonaise qui a attiré votre regard avec une initiative surprenante pour inciter les personnes âgées à abandonner la conduite !

Oui, vous savez que la pyramide des âges, au Japon, n’a plus rien d’une pyramide : un quart  de la population a plus de 65 ans, et le vieillissement s’accentue très vite puisque ces  plus  de 65 ans devraient représenter 40% des Japonais en 2060 ! Et donc la population des conducteurs vieillit elle aussi (fin 2016 on comptait un peu plus de 5 millions de Japonais de  plus  de 75 ans toujours au volant) et ces gens-là provoquent  plus  d’accident, notamment des accidents mortel. Le Mainichi Shimbun, qui est le troisième et  plus  ancien quotidien du Japon, nous explique que certains confondent les pédales d’accélérateur et de de frein, ou enclenche la marche arrière toute, pensant aller en avant, on les retrouve en plus grande proportion, aussi, à contresens sur l’autoroute.

C’est pas bon, ça. Mais alors quelles sont les solutions ?

La  province de Aichi, dans le centre du pays, propose depuis quelques mois des réductions aux personnes âgées si elles acceptent de laisser tomber la conduite. Ca a d’abord été une remise sur les "ramen", un célèbre plat de nouilles, dans tous les restaurants d’une chaine. Des réductions aussi sur les taxis, sur les bains publics ou dans certains magasins. Et puis là, depuis le 1er mars, le Japonais du 3e âge qui rend son permis peut obtenir  moins 15% sur le coût de ses funérailles ! La Préfecture a passé un accord avec une chaine de pompes funèbres : - 15% valables dans les 89 maisons funéraires de la région.

Mais ça va marcher ça ?

Ça a déjà marché, dans la préfecture d’Osaka, qui l’a expérimenté  avant : le taux de "retours de permis" a bien augmenté.  A Tokyo, autre incitation : la police remet à la personne âgée qui lâche le volant une carte, une sorte de "diplôme" en remerciement de toutes ces années sur les routes et cette carte permet de payer moitié moins cher dans les transports en commun.

Par ailleurs, le Japon renforce régulièrement les contrôles prévus par la loi : un conducteur âgé doit faire renouveler son permis tous les 3 ans et ce jour-là, il doit suivre un cours de 2 heures et demi censé l’alerter sur sa dangerosité potentielle. Il passe un test de mémoire de 30 minutes, et si le test n’est pas concluant : direction le médecin, qui peut décider de suspendre le permis le conduire.


-


Eva Roque vous nous parler aujourd'hui de Serge le mytho

C'est un programme court qui accumule les vues sur Internet. Serge, c’est l’histoire d’un mec qui invente des histoires. Des grosses histoires, qu’il raconte notamment à Huguette, une vieille dame. Le voilà dans un avion

 Pendant 5 minutes, il va décrire une scène improbable. Dans l’avion tout le monde est malade après avoir mangé des côtelettes sauf lui. Donc il prend les commandes et fait atterrir l’avion dans un champ à côté de la place de l’étoile.

Serge a emballé Rihanna, a largué Scarlett Johansson, a eu 1500 femmes, a joué avec JoeyStarr quand il avait 14 ans, ou 13 ans ça dépend.

Serge, c’est Jonathan Cohen à l’origine de cette série avec Kyan Khojandi, créateur d’un autre format court à succès, Bref.

Une pastille donc avec des invités comme Leila Bekhti ou Izia Higelin. Et surtout de  l’improvisation ! Jonathan Cohen parle parfois pendant des heures pour ne garder que 8 minutes maximum.

Un vent de folie qui fait du bien interprété par un comédien exceptionnel. Je vous recommande particulièrement un sketch parmi les 18 disponibles, celui sur Louis XVI. 

-


Marion Calais


Une ville sur les nerfs, Fessenheim à la Une des Dernières Nouvelles d'Alsace en ce jour de vote du conseil d'administration d'EDF. Une ville où les habitants ont l'impression d'être sacrifiés par la promesse de fermeture.

L'angoisse d'un habitant du Barcarès dans l'Indépendant, "il m'a fracassé le crane et je peux le croiser tous les jours". Son agresseur vit désormais à côté de chez lui après un allègement de son contrôle judiciaire.

 Une adorable petite bête dans le Parisien Seine-et-Marne. Un petit kangourou de moins de 2 ans désormais surnommé "petit fugueur". Il vient de passer 3 jours en cavale avant d'être repéré et attrapé hier dans le jardin d'un particulier à Ozoir-la-Ferrière.

 

L'histoire du jour c'est le revers de la médaille !

 

Et pourtant elle est en or la médaille que la véliplanchiste Charline Picon a décrochée à Rio. La jeune femme vient de signer une tribune sur Internet et s'exprime ce matin dans Sud Ouest pour lever le voile sur le quotidien de certains athlètes. Qui comme elle, même pas 8 mois après les Jeux, ont sorti les rames pour se lancer vers la prochaine Olympiade.

Aujourd'hui, paradoxalement, elle dit avoir moins de partenaires qu'avant les Jeux. L'un, explique-t-elle a pris ses distances quand il a su que j'étais enceinte. Et la jeune femme de pointer le gouffre qui sépare les athlètes médiatisés -comme les boxeurs Tony Yoka- et les autres, et c'est pour ceux-là qu'elle parle. Exemples à la clé, comme ce médaillé qui se demande même aujourd'hui s'il ira à Tokyo, faute de moyens, ou ce jeune champion olympique qui s'est vu refuser un prêt de voitures et à qui l'on dit qu'il doit se débrouiller. La vie dorée après les Jeux, estime Charline Picon un brin désabusé, c'est peut-être vrai pour 5 athlètes.