Des policiers à bout de nerfs

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Xavier Yvon, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

La presse nationale pour commencer.

L'image est forte, en Une du Figaro, on y voit des policiers, de dos, face à l'arc de triomphe.

"Vent de colère dans la police" titre le journal. "Bravant leur hiérarchie, ils ont donc manifesté dans la nuit pour dénoncer les violences dont ils sont victimes et les insuffisances de la réponse pénale".
Libération reprend la même photo en pages intérieures : "des policiers choqués et en colère sur les Champs-Élysées".
"Des policiers à bout de nerfs" que vous retrouverez aussi en Une de Direct Matin.

Autre inquiétude, elle fait cette fois la Une du Monde : "l'effondrement du tourisme à Paris et sur la Côte d'Azur menace l'emploi".

Où l'on apprend que ce sont les difficultés du secteur qui ont nourri la hausse du chômage en août, ou encore que "le taux d'occupation des hôtels parisiens a baissé de plus de neuf points cet été, alors que le chiffre d'affaire des palaces a lui chuté de 35%". Très touchée également : la Côté d'Azur.

Les Échos soulèvent en une un autre problème.

"Des arrêts en série frappent les centrales nucléaires françaises" avec la demande de l'autorité de sureté de procéder à des contrôles sur cinq nouveaux réacteurs. Ce qu'Aujourd’hui en France résume en une formule imagée : "cinq nouveaux réacteurs en arrêt maladie avant l'hiver". Le quotidien qui se demande, si avec "21 réacteurs débranchés sur 58, il y aura encore de l'électricité à Noël". La réponse viendra du ciel : "Croisons les doigts pour que l'hiver ne soit pas trop rude".

Sinon, il y a la discrète Hillary en Une de La Croix "Les catholiques penchent pour Clinton".


Axel de Tarlé pour l'économie

Les "vautours" rodent au-dessus des Pages Jaunes, c’est à lire dans Le Monde.

Cet après-midi aura lieu une Assemblée générale décisive pour l'avenir des Pages Jaunes, l'annuaire téléphonique, qui s'appelle désormais SoLocal. 

Il est important de préciser que l'activité annuaire papier est en chute libre. Qui regarde encore dans les Pages Jaunes pour trouver l'adresse d'un dentiste ou d'un artisan ? L’annuaire des Pages Blanches n'existe quasiment plus.

En cinq ans, le chiffre d’affaire du papier a chuté de 700 à 200 millions.

L’activité web a, elle, compensé cette chute à 650 millions. Le site des Pages Jaunes aide les artisans à créer leur site web.

Tout va bien donc pour l’entreprise qui génère 872 Millions de chiffre d’affaire grâce à 218 millions de résultats opérationnels. Mais l’entreprise est victime de la Finance, de la mauvaise finance. Elle fait l’objet d’un LBO (laverage Buyout).

Qu’est-ce qu’un LBO ?

Une Personne rachète une entreprise en s'endettant et ensuite il colle la dette à l'entreprise en lui disant, débrouillez-vous pour rembourser cette dette.

La pauvre entreprise des Pages Jaunes se voit affubler d'une dette de plus d'un milliard et se retrouve bien incapable de la rembourser.

Tous les profits vont pour rembourser cette dette et l’entreprise s’en trouve totalement asphyxiée.

Cet après-midi doit être voté un plan de restructuration de la dette mais, les actionnaires réunis en Assemblée générale jugent le plan trop favorable au créanciers.

En cas d'échec, l’entreprise est menacée de dépôt de bilan alors qu’elle compte 4.400 salariés.


Eva Roque pour le programme télé

Coup de foudre à Jaïpur à 20h55 sur TF1.

Direction l’Inde pour cette comédie romantique aux airs bollywoodiens.
 
L’histoire d’Anne, jeune avocate un peu coincée qui part à Jaïpur pour épouser François. Sauf que son avion atterrit à 600 kilomètres de là. Heureusement, elle croise la route d’un très beau jeune homme, à qui elle demande de l’aide.
Pour visionner la bande annonce, cliquez ici.

Elle est belle, il est beau. Ils ne sont pas faits pour vivre ensemble et pourtant… La suite, vous la devinez.
Dans les rôles principaux, Lucie Lucas, jeune comédienne lumineuse déjà vue dans la série Clem, et Rayane Bensetti et ses abdos en tablettes de chocolat, qui a aussi joué dans Clem et surtout gagné Danse avec les stars en 2014.

Côté scénario et dialogue, peut mieux faire mais ça marche !
Et tant pis pour les clichés sur l’Inde et quelques scènes de bagarre façon Karaté Kid de seconde zone.
On se laisse embarquer. Les passages dansés apportent une touche d’originalité à une comédie qui devrait ravir un très large public.
Des bons sentiments qui font du bien et qui tranchent avec les fictions policières ou sociétales proposées par TF1 ces derniers temps.


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Trois Unes dans la presse quotidienne régionale.

Et des policiers encore pris pour cible, lundi à la Seyne-sur-Mer raconte Var Matin. La voiture de deux agents a été caillassée par un groupe d'individus masqués. Ils en sortis choqués.

Les Goodyear d'Amiens gonflés à bloc assure le Courrier Picard. Procès en appel de huit anciens salariés qui avaient été condamnés pour la séquestration de deux cadres en 2014.

Image adorable dans l'Est Républicain, celle des trois bébés tigres nés au zoo de Besançon. Une naissance rarissime en captivité.

L'histoire du jour  c'est de la grande cuisine, c'est dans La Montagne. En fait, ça ne coûte pas plus cher de bien manger.

Surtout quand on ne paye pas ! La Montagne raconte ce matin l'histoire d'un SDF aux papilles délicates qui se serait offert un tour de France des meilleurs tables. Un petit passage chez Anne-Sophie Pic à Valence, un restaurant trois étoiles. Ensuite au Georges-Blanc à Vonnas, dans l'Ain, trois étoiles également. Il serait aussi passé au restaurant une étoile de l'Hôtel Radio à Chamalières dans le Puy-de-Dôme. Sans compter un quatrième établissement de luxe. Avec parfois même le petit bonus, un recours au service de pressing des établissements. En tout cas, à chaque fois, il a réussi à partir sans payer la note. Des notes à quatre chiffres pour plus de 2.300 euros d'ardoise par exemple chez Anne-Sophie Pic. Ben oui, mais il faut bien manger, c'est ce qu'a répondu le sexagénaire aux policiers qui l'ont arrêté lundi à Clermont-Ferrand. Le sans-domicile est également accusé d'avoir pris le train sans payer et d'avoir utilisé une carte bleue volée. Il sera jugée aujourd'hui en comparution immédiate.


Xavier Yvon pour la presse américaine

Ce soir c’est le troisième et dernier débat télé entre Trump et Clinton et à cette occasion on va revoir la candidate démocrate qui n’occupe pas beaucoup le terrain, c’est ce qu’a constaté le Boston Globe.

Hillary Clinton, moins elle se montre mieux elle se porte, en tout cas dans les sondages comme avant chaque débat, la candidate démocrate nous fait le coup de la bûcheuse qui révise enfermée chez elle. Mais quand même, tous ceux qui suivent la campagne avaient cette impression qu’elle se cachait. Le Boston Globe a donc fait les comptes. Sur les deux derniers mois et demi de campagne, Hillary Clinton a tenu moins de meeting que n’importe quel candidat dans les deux élections précédentes avec 52 meetings pour elle contre 88 pour Trump.  Elle en a fait deux fois moins qu’Obama il y a huit ans dans sa première campagne.

Ce n’est pas un manque d’énergie comme le clame Donald Trump, c’est une stratégie bien calculée explique le Boston Globe. Elle est en tête de la course, Donald Trump se tire des balles dans le pied tous les jours alors pourquoi prendre des risques ?

Limiter les sorties, ça limite les erreurs et ça évite aussi d’agiter un chiffon rouge sous le nez de ceux qui la détestent, ça pourrait les mobiliser davantage. Elle est tellement impopulaire qu’elle préfère envoyer sa Dream Team sur le terrain comme Barack et Michelle Obama, Bill Clinton ou son ancien rival Bernie Sanders que l’on voit presque plus qu’elle.

Elle, ce sont surtout les donateurs qui l’ont vue. Pour le coup, aucun candidat n’a récolté autant d’argent qu’elle dans des événements privés. Ça lui permet de mettre des moyens partout. Deux millions de dollars par exemple aujourd’hui pour des pubs télé ici en Arizona, un État normalement acquis aux Républicains mais qu’elle espère bien gagner.