Déconne pas Manu !

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Marion Calais, Edouard Lecerf et Yves Thréard font le point sur l'actualité du jour, l'élection d'Emmanuel Macron à l'Élysée.

La presse nationale pour commencer.

Sans surprise, Emmanuel Macron fait 100% des Unes nationales ce matin !

"Bien joué" titre Libération pour la première page.
Sur la dernière, c'est vous retrouverez Marine Le Pen, de dos, avec écrit, cette fois, "Bien fait !".

"39 ans et Président" titre Aujourd’hui en France.
"Ça va faire bien sur ton CV plus tard" fait dire le dessinateur Ranson à Brigitte Macron.

C'est "La révolution Macron", en Une de L'Opinion.

"La victoire en marchant", poursuit Le Figaro.

"La France qui ose" pour Les Échos.

"Les marches du palais" en Une de CNewsMatin.

20 Minutes choisit la familiarité pour interpeller le président élu : "Déconne pas, Manu".

La Croix, interpellée par le niveau record de bulletins blanc ou nuls, titre "Une victoire large et fragile".

Quand L'Humanité se situe déjà dans le match d'après, celui des législatives : "Macron sans adhésion : un nouveau combat commence".

Même L'Équipe "politise", "macronise" un peu sa Une, saluant la victoire de Marseille sur Nice hier soir avec ce titre : "L'OM, ça marche".

Notez encore que le JDD sort une édition spéciale : "Nouveau président".

Idem pour l'Express qui titre "Le Kid".

En Une du Point : "Le Président".

Ou encore L'Obs qui titre "Les 100 avec qui il veut réformer la France".


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Les Unes de la presse quotidienne régionale

"Pourvu que ça marche !" s'exclame Le Journal de Saône-et-Loire. Emmanuel Macron qui s'affiche visage grave à la Une de Centre Presse Aveyron qui salue "Monsieur le Président". Quand le Télégramme souligne sa "conquête éclair" du pouvoir.
Avec tout de même localement, quelques collectivités qui se démarquent. "Le Pas-de-Calais place Marine Le Pen" en tête souligne la Voix du Nord. Dans le Var, précise Var Matin, score serré : 80.85 pour lui, 49.15 pour elle.
Parfois, d'ailleurs, le résultat s'est joué à une voix comme s'en amuse Nice Matin. Ça a été le cas dans quatre communes des Alpes-Maritimes comme à Drap avec 1.195 voix pour le leader d'En Marche et 1.194 pour la candidate frontiste.

La presse régionale qui s'amuse aussi de certains bulletins retrouvés dans les urnes.

Un vrai festival du "ni-ni" : Ni Le Pen, ni Macron. Nombreux sont ceux qui n'ont pas voulu choisir et qui l'ont fait savoir. Il y a eu hier, les adeptes du collage : comme dans le Journal de Saône-et-Loire, avec ces deux bulletins découpés et scotchés qui donnent Emmanuel Le Pen. Il y a eu les nostalgiques : un vote De Gaulle recensé à Fougères rapporte Ouest France. Il y a les généreux aussi : comme à Guéret, où un citoyen a laissé un billet de 50 euros. Photo à l'appui, La Montagne de relayer le petit mot inscrit dessus : "bon pour une consommation à la Rotonde". C'était là qu'Emmanuel Macron avait fêté sa victoire après le premier tour. Enfin, il y a les petits rigolos du genre de cet électeur à Reims qui avait préparé son coup en imprimant une photo de Michel Blanc surmontée de ce texte : "je vote Blanc" entre parenthèse (sur un malentendu, ça peut marcher) !