Au moins 58 morts en Syrie dans une attaque chimique

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Sophie Larmoyer, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

Le Kiosque d'Europe 1 et toutes ses plumes avec Marion Calais pour les régions, Sophie Larmoyer pour l'international et Eva Roque devant la télé. Bonjour à toutes !

"Petits candidats : ils bousculent le débat" titre Libération ce matin. Peu convaincu, Le Figaro étrille ce matin ce qu'il appelle le "grand bazar de la présidentielle" "Décousu et brouillon, il n'a pas permis aux favoris du scrutin de défendre leurs projets face aux assauts tous azimut des "petits" candidats" estime le journal.

"Sans complexe ils ont fait leur show quand les  grands ont peiné à trouver leurs marques".

Aujourd'hui en France fait le tri entre ceux qu'il estime être "les gagnants" et "les perdants". Mauvaise note pour Jacques Cheminade ("tendu"), Jean Lassalle ("un ovni caricatural"), Nathalie Arthaud ("remontée, agitée, excitée") et Marine Le Pen ("visiblement pas ravie d'être là "). Sur le podium, le journal installe Jean Luc Melenchon, Philippe Poutou ("modeste et combatif, simple et chaleureux" et Emmanuel Macron, Aujourd'hui qui en un titre fait part de son scepticisme : tout cela était-il "Vraiment utile ?".

De la politique encore en Une de L'Humanité. Qui pointe du doigt "Le grand fossé Mélenchon Macron sur l'évasion fiscale". Et insiste sur "les circonvolutions européennes du candidat d'En Marche" au moment de s'attaquer au problème.

Sinon CNews Matin n'oublie pas la Guyane, et fait sa une sur "L'enlisement de la crise, là-bas".

20 Minutes s'inquiète pour les gardiens de prison. "La violence est de sortie" titre le gratuit "Insultes, menaces et enquêtes sur les réseaux sociaux. A l'extérieur des établissements pénitentiaires, d'anciens détenus traquent  les surveillants jusqu'à leur domicile"; "La peur poursuit donc les surveillants jusque chez eux". Les menaces qui sortent désormais des coursives de la prison : "Certains détenus nous disent "je sais où tu habites, où travaille ta femme, dans quelle école vont tes enfants". Et ce ne sont pas des paroles en l'air" témoigne un gardien.

Le journal qui nous apprend, par ailleurs, qu'en moyenne les détenus français fumeraient entre un demi et trois joints par jour .Y a comme un problème, quand même, dans nos prisons.


-

Sophie Larmoyer C'est la Syrie. "La Syrie asphyxiée", comme nous comme l'écrit La Croix dans son édito de Une ce matin. Au moins 58 morts et 170 blessés dans cette attaque chimique qui fait la Une de la presse dans le monde entier, vous nous en donnez un aperçu ce matin.

Et ce titre du quotidien suisse Le Temps résume l’horreur de cette attaque : " A Idlib, ils ont respiré la mort ". C’était l’aube, des familles entières ont été  décimées dans leur sommeil. Dans un long article très documenté, le New-York Times dénonce " La pire attaque chimique depuis des années en Syrie " dans cette province tenue par les rebelles. Photos, vidéos et témoignage de médecins à l’appui, le quotidien détaille " les preuves visuelles d’une attaque chimique " ces symptômes révélateurs de l’exposition à un agent neurotoxique, sans doute du gaz sarin. Un combattant rebelle témoigne : il s’est évanoui sur sa moto alors qu’il rejoignait le lieu de l’explosion pour aider.  Il s’est réveillé à la clinique, où il entendait le bruit des enfants qui tentaient de respirer.

Et le responsable montré du doigt, c’est le régime de Bachar el Assad 

Oui, même si quelques médias pro-Assad nient catégoriquement que l’armée syrienne ait envoyé de gaz sur la population. L’immense majorité des médias pointe la responsabilité de Damas, " Voilà longtemps qu’il n’y a plus de ligne rouge à franchir en Syrie ", peut-on lire dans l’édito du Temps. " Protégé par le confort que lui offrent l’aviation russe et les hommes de main de l’Iran, Bachar el-Assad peut se laisser aller ", écrit le journal suisse.

Donald Trump aussi, dénonce le régime syrien

Oui, les médias américains rapportent la réaction de la Maison Blanche, à double détente : l’attaque au gaz y est qualifiée de " répréhensible ", mais elle serait la conséquence de " la faiblesse et de l’indécision de l’administration Obama ". Un peu trop facile, pour le quotidien britannique le Guardian, qui souligne la responsabilité de l’administration Trump : en disant la semaine dernière que " le futur d’Assad était l’affaire du peuple syrien " et que le faire tomber " n’était plus la priorité ", Washington a renforcé la confiance du régime. Titre de l’édito du Guardian : Assad sait qu’il agit en toute impunité ".



-


Eva Roque


En février 2013, sur le canapé rouge de Michel Drucker déboule un jeune homme de 26 ans avec un singe en peluche qui dit des horreurs. Après ce passage télé, toutes les salles dans lesquelles Jeff Panacloc et son singe Jean-Marc se sont produites étaient complètes ! Une consécration pour ce garçon de banlieue parisienne qui enfant pensait devenir chanteur. Ecoutez sa voix, il a une dizaine d’années. Puis, il s’est essayé au théâtre, à la magie et enfin à la ventriloquie. Il lui manquait une marionnette

 Il a joué dans tous les cabarets parisiens. Peu de gens ont cru en lui. La ventriloquie, c’est has been lui disait-on. Et puis, il y a eu les premiers passages télés, les rencontres déterminantes.

Les salles se sont remplies de fans. J’ai eu la chance de vivre ça à deux reprises et je dois reconnaître que c’est surprenant. Un succès mérité qui tient sans doute aussi à la personnalité de ce garçon modeste régulièrement submergé par l’émotion. Un artiste qui nous rend quand même schizophrénique. Car franchement, on a tendance à parler au singe Jean-Marc en oubliant qu’il y a un humain derrière lui.

Jean-Marc qui a un tic de langage que tous ses fans connaissent.


-


Marion Calais

 

La politique aussi à la Une. Mais pas que pour parler du débat, comme dans l'Est Eclair qui a choisi François Hollande. Le président attendu dans l'Aube demain, où il devrait visiter un fer de lance du savoir-faire français : Petit Bateau.

La Montagne pas peu fière ce matin, ils sont imprimés ici les nouveaux billets de 50 euros mis en circulation hier : 1 milliard de coupure fabriqués à la banque de France à Chamalières, près de Clermont. Record de population dans les Pyrénées l'an dernier, assure La Dépêche du Midi, 39 ours ont été recensés, dont 10 nés en 2016.

 

Pour l'histoire du jour, vous nous emmenez à Laàs Vegas (vous savez que vous c'est les régions françaises, normalement, votre job)

 

 Ou alors, vous connaissez mal votre géographie. Parce que Laàs c'est un village des Pyrénées Atlantiques,  au sud d'Orthez. 135 habitants, un village qui joue sur l'humour pour attirer les touristes. C'est ainsi que vendredi, explique Sud-Ouest, sera inauguré le Laàs Vegas Boulevard pour un parcours d'étoiles, comme à Hollywood.

Les stars qui ont fait le succès du festival des Transhumances depuis plus de 20 ans seront mises à l'honneur : Juliette Greco, Manu Chao ou Yannick Noah.  Au total, 33 étoiles pour découvrir la commune habituée des facéties en tout genre. Elle s'est autoproclamée principauté en 2015, avec installation de poste frontière et édition de carte d'identité. La place de l'église est annoncée comme centre du monde par un panneau. Et le fantasque ça marche. Le plus gros tour operator allemand référence le village comme passage obligé vers Lourdes, et le nombre de cars à s'y arrêter a été multiplié par 3 en près de 3 ans !