Un gêne de la gloutonnerie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

Si votre labrador avale tout ce que vous lui donnez, c'est normal : c'est dans ses gênes.

Les futurs bacheliers qui souhaitent entrer en école de médecine vont-ils être sélectionnés par tirage au sort ? La rumeur avait fait grand bruit hier.

Faute de place, les étudiants seraient tirés au sort, un rumeur évoquée par Le Monde. Mais l’État dément. Problème : le manque de place en école de médecine est bien réel.

Un premier cas de micro-acéphalie associé au virus Zika en Espagne.

Le fœtus d'une femme enceinte a été diagnostiqué ont annoncé les autorités médicales de la Catalogne. Il s'agit du premier cas dans un pays qui, selon les chiffres du ministère de la Santé, compte 150 personnes contaminées, dont 13 femmes enceintes. Des chercheurs américains ont annoncé qu'il y a bien un lien entre Zika et micro-acéphalie. Ce syndrome se caractérise par un développement insuffisant du crâne et du cerveau, de manière irréversible. 

Vous nous confirmez que des femmes enceintes sont payées pour arrêter de fumer ?

300 euros en bons d'achats si la femme enceinte arrête de fumer durant sa grossesse, une opération dans 16 hôpitaux en France.

Un gêne de la gloutonnerie découvert chez le labrador.

Les gênes de cette race de chien provoqueraient des envies irrépressibles pour manger, d'où leur facilité à finir nos plats. Selon ces chercheurs il y a une mutation courante chez les labradors, en particulier chez les chiens d'assistance. Le labrador est un excellent chien de travail et la motivation alimentaire est une des "armes" favorites des éducateurs de chiens.

Le chiffre du jour : 5

Notre cerveau ne nous permet pas d'avoir plus de 5 meilleurs amis. Les chercheurs du MIT ont analysé les rapports entre deux personnes à partir d’algorithmes. Ils sont partis de l'hypothèse que le nombre d'appels téléphoniques passés entre deux personnes traduisaient un degré d'amitié. Sur 6 milliards de coups de fil entre 35 millions de personnes, seules 5 personnes sortaient du lot à chaque fois. Si nos réseaux sociaux comptent des milliers d'amis, une véritable relation demande du temps, de la mémoire, des émotions et de la verbalisation.