Santé : une ONG dénonce les prix des traitements contre le cancer ou l'hépatite C

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

Médecins du Monde dénonce les prix des médicaments pour soigner le cancer et l'hépatite C avec une campagne choc sous forme d'affichage sauvage et une pétition.

Au sommaire :
- La campagne-choc de médecins du monde
- Les comportements adolescents à hauts-risques
- Gare aux addictions pour les jeux d’argent
- Sans oublier le chiffre du jour

On commence par l’ONG, Médecins du Monde, qui dénonce les prix des médicaments pour soigner le cancer et l’hépatite C.

Une campagne choc sous forme d’affichage sauvage et une pétition en ligne. Médecins du Monde entend créer l’évènement et se faire entendre. L’ONG appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités afin de permettre l'accès de tous aux traitements et dénonce des prix exorbitants qui mettent en danger le système de santé. Sur les 12 affiches placardées dans les rues dès ce matin, on peut lire : "Avec l’immobilier et le pétrole, quel est l’un des marchés les plus rentables ? La maladie" ou encore "Le mélanome c’est quoi exactement ? C’est quatre milliards d’euros de chiffre d’affaires" mais aussi "un milliard d’euros de bénéfice, l’hépatite C on en vit très bien".
La pétition adressée à la ministre de la santé Marisol Touraine, est accessible en ligne, sur leprixdelavie.com

Comment gérer les comportements à risque quand on est parent d'adolescent ?

On le sait, les ados ont souvent besoin de se faire peur, ils cherchent les sensations fortes pour se prouver qu'ils sont capables, ou qu'ils existent tout simplement. Drogue, alcool, abus d'écran et parfois d'images pornographiques sur internet... C'est pour répondre justement à toutes ces questions que le psychiatre Xavier Pommereau publie Le goût du risque à l'adolescence, le comprendre et l'accompagner (aux éditions Albin Michel). Il y aborde notamment la question du "binge drinking", la "biture express", un comportement très dangereux, mais très à la mode chez les ados et qui laissent souvent les parents démunis.
Les précisions de Mélanie Gomez.

Jeux d’argent : gare aux addictions !

En ces temps footballistiques, il est tentant de parier sur son équipe préférée, ou de jouer de l’argent. Alors, il y a les petits paris entre amis ou collègues pour savoir qui remportera l’euro, les tableaux fait-main fleurissent un peu partout autour des machines à café. Et puis il y a ceux qui jouent plus  d’argent que prévu, plus de temps que prévu. Bref, quand le jeu, n’est plus un jeu, il y a risque et les chiffres parlent pour eux : 56% des français, âgés de 15 à 75 ans, ont misé à des jeux d’argent et de hasard au cours des 12 derniers mois. Un chiffre en hausse de 10% par rapport à 2010.
La nouvelle agence nationale "Santé Publique France" vient d’enrichir son site Joueurs-Info-service.fr de nouvelles vidéos pédagogiques sur par exemple, les raisons de la dépendance, les signes d’alerte, et comment sortir de son addiction.

Une bonne nouvelle pour les 10 millions de français qui souffrent d’arthrose.

Une équipe conjointe de l’Inserm et de l’université de Strasbourg a mis au point une nouvelle génération d’implants renfermant des cellules-souches du patient qui pourrait permettre de réparer son os et son cartilage. Un premier essai clinique devrait être lancé prochainement auprès d’un échantillon de 30 adultes souffrant d’une lésion articulaire du genou pour tester la fiabilité de ce dispositif.

 

On termine avec le chiffre du jour :

64% des suffrages. C’est ce qui a permis à la Franco-Britannique Helen Lee de recevoir le prix de l’inventeur européen. Cette directrice de l’université de Cambridge a reçu ce prix populaire pour un appareil de diagnostic du VIH destiné aux pays en voie de développement. De la taille d’une machine à café, il ne requiert pas de transport réfrigéré et on peut être formé à son utilisation en 10 minutes. Une machine qui a déjà permis de tester 40.000 personnes en Afrique, notamment au Malawi et en Ouganda.