L'obésité réduit jusqu'à 10 ans l'espérance de vie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

Le sur-poids est mortel : plus le tour de taille s'agrandit plus la vie raccourcit.

Au sommaire    

-les naissances de garçons seraient plus compliquées que celles des filles 

-Plus les kilos s’accumulent, plus l’espérance de vie se réduit 

-Vivre face à la mer rendrait plus heureux

Sans oublier le chiffre du jour : 70M%

Mais on commence par le feu vert de l'agence du médicament pour que la société CARMAT effectue de nouveaux essais.

Ce cœur artificiel a été implanté sur quatre patients, entre 2013 et 2015. Tous sont décédés mais l'objectif d'une survie de 30 jours après l'opération a été atteint pour la plupart d'entre eux. Une nouvelle phase d'expérimentation va donc pouvoir commencer et plus de malades seront concernés.

Quand les kilos s’accumulent, l’espérance de vie se réduit.

On s’en doutait mais c’est maintenant vérifié, confirmé et publié aujourd’hui dans la revue scientifique The Lancet. Les chiffres parlent pour eux : les personnes en surpoids perdraient 1 an d’espérance de vie, celles modérément obèses 3 ans et quant aux personnes atteintes d’obésité sévère, elles perdraient environ jusqu’à 10 ans d’espérance de vie. Les risques de maladie coronaire, d’accidents vasculaires cérébraux, de maladie respiratoire et de cancer sont tous augmentés en cas de surpoids.       

Le faire c’est bien, mais en parler c’est mieux !    

En Iran, le Vice-Ministre de la Santé monte au créneau. Selon lui, le fait de ne pas pouvoir parler "ouvertement de sexe"  dans ce pays contribuerait à l’augmentation de cas de Sida liés à des relations sexuelles non protégées. Il faut dire que les statistiques sont alarmantes. En Iran, la transmission du VIH par voie sexuelle a doublé en 10 ans ! Si les préservatifs sont en vente libre dans les pharmacies et supermarchés, il est mal vu de s’en procurer devant autrui, car les relations sexuelles en dehors du mariage sont illégales.    

Les naissances de garçon causent plus de problèmes que celles des filles.

Des chercheurs australiens le confirment. Attendre un garçon vous exposerait à plus de risques de naissance prématurée. L’étude révèle également que les futures mamans qui attendent un garçon sont plus susceptibles de souffrir de diabète gestationnel ou encore de pré-éclampsie, l’hypertension artérielle chez la femme enceinte.

Vivre en bord de mer rendrait plus heureux    

On le sait, l'environnement dans lequel on vit a un impact sur le moral et la santé mentale mais c’est surtout ce que l’on voit depuis sa fenêtre jouerait un rôle essentiel. Les chercheurs de l’État du Michigan aux États-Unis, ont mis au jour que la vue sur une étendue de bleu, en l’occurrence, celle de la mer, ferait baisser, de manière significative, les troubles psychologiques…     SON Face à la mer…  Face à la mer, beaucoup mieux donc que "face au périph", "face au parking", ou "face au mur" bien sûr, mais aussi, plus bénéfique que "face à la forêt."

Selon cette étude toujours, les espaces verts ne sont pas aussi apaisants que la mer.   

On termine avec le chiffre du jour  : 70 % des Français estiment avoir du mal à trouver "la pharmacie de garde" la plus proche de chez eux. C’est même un vrai casse-tête pour connaître l’officine de garde. A tel point que la moitié des femmes interrogées confient se rendre directement auprès de la police ou de la gendarmerie. Sachez qu’il existe un service le 3237, disponible 24h/24, et qui donne accès au réseau national des pharmacies de garde.  Il existe également des applications pour smartphone que vous pouvez télécharger, comme "pharmao."

Chronique réalisée par Anne Cazaubon