Dépakine : le ministère de la Santé réagit à la polémique

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

Le ministère de la Santé a publie un communiqué rappelant qu'il estimait avoir pris toutes ses responsabilités face au problème de Dépakine et promet la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les victimes.

On vous en parlait déjà hier, ce nouveau scandale de santé publique, autour de la Dépakine.

Hier, le Canard Enchainé révélait que 10.000 femmes enceintes avaient pris ce médicament dangereux pour le fœtus entre 2007 et 2014  et que les autorités sanitaires avaient tardé à signaler le risque.
Les victimes, dont souvent les enfants sont handicapés, réclament une meilleure information.

Des révélations qui embarrassent le Ministère de la Santé, qui selon cette publication, aurait volontairement caché ces données.
En réponse à ces accusations, il a publié un communiqué rappelant qu’il estimait avoir pris toutes ses responsabilités face à ce problème…en promettant également la mise en place d’un fonds d’indemnisation pour les victimes. Sans plus de précision quant au calendrier.

Ces chiffres, d’au moins 10.000 femmes touchées, ne surprennent pas Maitre Charles Joseph-Oudin qui travaille sur quelques 850 dossiers, dont quatre plaintes au pénal et 15 procédures civiles.
De son côté, le groupe pharmaceutique Sanofi qui commercialise la Dépakine en France depuis 1967, a indiqué ne pas avoir "connaissance des données" de l’étude.

Bientôt des greffes de moelle osseuse sans chimiothérapie

Des greffes donc moins dangereuses pour le patient, ce sera bientôt possible, si l’on en croit les tests réalisés sur des souris aux États-Unis.
Si la méthode fonctionne chez l'homme, elle pourrait aider à améliorer les traitements pour le lupus, le diabète juvénile, la sclérose en plaques, les greffes d'organes et même le cancer. Autant d’espoir pour ceux qui souffrent de ces maladies.
Pour l'instant, toute personne qui reçoit une greffe de moelle osseuse, était contrainte de subir une chimiothérapie ou une radiothérapie afin de détruire d'abord ses propres cellules souches.
Avec ces avancées, ce passage obligatoire sera bientôt supprimé.

Prendre du temps pour les autres permettrait de mieux vieillir.

Vous connaissez sûrement l’adage "aide ton prochain, tu t’aideras toi-même" et bien "faire du bénévolat" garderait les personnes âgées en meilleure santé.
Si le bien-être et la santé physique des participants déclinent avec l'âge, cette étude a montré que ce lien n'était pas si marqué pour ceux qui consacrent du temps à aider les autres.
Ainsi, les "bénévoles" obtiennent de meilleurs scores au test de bien-être. Ce sont les bienfaits du contact humain qui joueraient sur l’équilibre mental et physique.
Les scientifiques ont également constaté que les femmes étaient plus enclines à pratiquer des actions bénévoles que les hommes, 22% contre 19%.

Une étude égratigne sérieusement l’application de rencontre Tinder.

On savait déjà que Tinder était un nid à MST, ou encore que Tinder tuait le couple (Une enquête en effet, avait révélé que 50% des utilisateurs de Tinder était déjà en couple)…
Nouvelle donne aujourd’hui avec cette étude de l’université de North Texas, dévoilée par Times Magazine. L’application de rencontres a définitivement tous les vices puisque Tinder détruirait la confiance en soi,  déprimerait les femmes, et encore plus les hommes visiblement.
L’étude souhaitait évaluer le niveau de confiance de 1.300 étudiants d’université, s’ils se sentaient à l’aise dans leur corps, avant de leur demander, dans un second temps s’ils faisaient partie des 50 millions d’utilisateurs réguliers de Tinder.

Si vous soignez mal vos dents, vous risquez des problèmes cardiaques.

En tout cas c’est ce que démontre l’étude menée par des chercheurs finlandais qui nous donne une autre bonne raison de ne pas faire l’impasse sur le brossage de dents.
Oui, prendre soin de ses dents reviendrait à prendre soin de son cœur…Ce n’est pas nouveau, on savait déjà qu’il existait un lien entre une mauvaise hygiène bucco-dentaire et le risque d’accident vasculaire cérébral.
Une nouvelle recherche rappelle l’importance de ce geste quotidien puisqu’une infection peu connue, la parodontite apicale, favoriserait les angines de poitrine et les crises cardiaques.


On termine avec le chiffre du jour :

Presque deux étoiles filantes par minute, c’est ce qui attend les astronomes en herbe qui garderont les yeux grand ouvert cette nuit pour ce rendez-vous annuel avec les Perséides, cette pluie spectaculaire de météorites.
Deux étoiles filantes par minutes, ça fait une moyenne de 100 météorites dans le ciel et au moins tout autant de vœux qui promettent de se réaliser si vous les voyez !