La Bourse encore en bonne forme

  • A
  • A
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

+1,08% à 4946 : même optimisme qu’hier en attente d’une accélération de la politique monétaire de la BCE dans une semaine.

Le chiffre du jour. L’action de Sharp a perdu 6,67 %. Vive chute des groupes électroniques japonais. Pourquoi ? Le quotidien économique japonais Nikkei a indiqué qu’Apple avait décidé de remplacer, à partir de 2018 sur sa future gamme d’iPhone 8, les traditionnelles dalles d’écrans à cristaux liquides (LCD) faits par les japonais par des écrans organiques électroluminescents baptisés « OLED » faits par les coréens OLED, qui offre des images plus contrastées sur un écran plus fin et moins gourmand en électricité.

Le marché du jour : l’immobilier. Le marché du logement ancien poursuit sa progression entamée au printemps. A fin septembre, 753 000 ventes ont été enregistrées sur les douze derniers mois en France, soit + 4,2 en Ile-de-France au troisième trimestre : + 25 %.

Le fait du jour. L’engagement de 39 groupes français pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. C’est de la « com » ? ou c’est important ? Les 2. C’est vrai que les entreprises se font de la pub, dans une course au verdissement. Mais c’est important aussi.

Tout le CAC 40 est là. Carrefour, Orange, Publicis, Schneider Electric, Scor, Saint-Gobain et Total. BNP Paribas, Danone, EDF, engagements pour de 170 milliards d'euros d'investissements d'ici à 2020 dont 45 milliards d'euros dans les énergies renouvelables.

La déclaration compile leurs engagements individuels sur la réduction de leur consommation d'énergie ou encore les investissements dans des technologies bas carbone. On pourra vérifier. Cet appel n’est pas seul. Prise de consciences générale, rejoint celui Lundi à Genève, les PDG de 78 multinationales, essentiellement européennes mais aussi des pays émergents, avaient également publié une déclaration commune en faveur d'un accord "ambitieux" à Paris. La mobilisation des entreprises reste à faire aux Etats Unis et ailleurs mais elle est réelle en Europe. En échange ils demandent la mise en place d’une taxe carbone au niveau mondial

Cette fameuse taxe qui renchérirait les émissions de CO2 et ferait que le marché ferait le travail d’évacuer mécaniquement les énergies carbonée. Tous les économistes la réclament. Cette taxe est très difficile à mettre en place, l’Europe a essayé et elle a raté son coup. Les groupes français ne voudraient pas qu’on y revienne sans une coordination internationale, ils ne voudraient pas qu’une taxe dans un seul pays, le nôtre ou l’Europe, les pénalise

L’initiative des 39 et des 78 groupes internationaux, est importante. Mais plus importants serait un grand plan de RD pour innover et accélérer les progrès techno de ces énergies vertes. C’est ce qui manque, les innovations dans l’énergie sont trop lente faute d’argent dans la RetD.