TPMP : nouveau rebondissement dans l'affaire du canular jugé homophobe

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Alors que l'émission de Cyril Hanouna a provoqué un record de plaintes auprès du CSA suite à un canular jugé homophobe, de grandes marques ont décidé de se désolidariser de la chaîne.

On va se pencher sur les conséquences du canular diffusé jeudi soir dans l’émission de Cyril Hanouna. Franck Appiettio, directeur général de C8, réagira pour la première fois à cette "affaire". Un canular jugé homophobe par de nombreux téléspectateurs et par des associations de lutte contre l’homophobie.

Hier, nous vous parlions de cette séquence et de la vague de protestation qu’elle a déclenché. Ce matin, la polémique ne désenfle pas. Et rien n’y fait, pas même les excuses prononcées par Cyril Hanouna. Hier soir, l’animateur consacrait une large partie de son émission Touche pas à mon poste à cette polémique et il a tenu à faire amende honorable.

Des excuses un peu tardives pour tenter d’éteindre le feu qui couve. Le CSA a déjà enregistré plus de 20.000 plaintes depuis la diffusion de cette séquence.

Une mobilisation inédite, un émoi sans précédent, qui déclenchera une réaction accélérée de l’instance de régulation. Ce matin, il nous confirme qu’il convoquera l'éditeur, c'est à dire les responsables de la chaîne, les dirigeants de C8, dans une quinzaine de jours pour ce qu’on appelle "un contradictoire". Une procédure accélérée au vu des nombreux antécédents entre Cyril Hanouna et le CSA.

Autre conséquence, plus inattendue : des annonceurs ont décidé de se retirer du programme.

Chanel, Petit Navire, Décathlon, Peugeot, Bosch, Flunch, EasyJet, Orange ou encore Disneyland Paris… Toutes ces grandes marques ont annoncé qu’elles allaient suspendre leurs partenariats avec la chaîne ou leurs achats d’espaces publicitaires.

Elles se désolidarisent de l’émission de Cyril Hanouna. Ce qu’on comprend, c’est qu’elles ne veulent plus associer leur image avec un programme qui est accusé d’homophobie.

Un sérieux coup porté au porte-feuille de la chaîne, qui est une chaîne commerciale, qui vit grâce aux annonceurs. La grille de la C8 repose pour beaucoup sur les épaules de Cyril Hanouna, en tant qu’animateur ou en tant que producteur. Cyril Hanouna, c'est un contrat avec C8 de 50 millions d'euros par an. Un investissement colossal pour le groupe de Vincent Bolloré qui risque subitement de perdre beaucoup en rentabilité.