France 2 : Mathieu Madénian et Thomas VDB ont-ils été censurés lors de la soirée électorale ?

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct
Partagez sur :

Lors de la soirée électorale de dimanche sur France 2, les humoristes Mathieu Madénian et Thomas VDB devaient conclure avec une pastille un peu décalée qui n'a finalement pas été diffusée.

L’info média qui fait la une ce matin, c'est ce rendez-vous manqué entre France 2 et deux humoristes de la chaîne. Dimanche soir, Mathieu Madénian et Thomas VDB devaient conclure l’édition spéciale de la rédaction consacrée à la primaire de la droite et du centre.

Mais, Jérôme Ivanichtchenko, rien ne s’est passé comme prévu.

Oui, le duo comique, que les téléspectateurs de France 2 connaissent déjà, puisqu’il officie chaque jour dans l'émission de Thomas Thouroude, Actuality, devait offrir son regard un peu décalé sur la soirée électorale.

C’était une volonté de la rédaction de terminer cette édition spéciale sur un ton plus léger. Laurent Delahousse était très fier de cette trouvaille, puisqu’il annonçait même cette pastille humoristique au cours de son journal.

"Un rendez-vous à ne pas manquer", donc. Pendant ce temps-là, les deux humoristes se préparent, ils écrivent leur sketch, ils enregistrent cette fameuse pastille qui doit brocarder la primaire.

Mais voilà, la soirée avance, les résultats tombent, les réactions des candidats aussi, les analyses s’enchaînent et l’horloge tourne. Tant et si bien qu’il est 23h15 quand Laurent Delahousse rend l’antenne sans que la fameuse pastille humoristique de Mathieu Madénian et Thomas VDB ne soit diffusée.

Et à l’antenne, aucune explication.

Non, les deux humoristes et les téléspectateurs en sont pour leurs frais. Sans que l’on connaisse à ce moment-là la raison qui a poussé à cette annulation de dernière minute.

Un peu plus tard dans la nuit, Thomas VDB s’explique. Sur son compte Twitter, il poste une vidéo pour raconter les coulisses de cette déprogrammation d’urgence.

Alors Thomas VDB est un peu déçu, mais il conserve son sens de l’humour. En revanche, toujours pas d’explication sur ce qui s’est passé.

Le duo comique a-t-il été censuré ?

C'est la question qu’on peut se poser. Dans un premier temps, France 2 expliquait au Parisien qu’il s’agissait d’un problème technique survenu pendant le direct.

Mais la réalité est un peu différente. Ce matin, la direction de l’information de la chaîne nous indique qu’il s’agit d’un contresens éditorial : Mathieu Madénian et Thomas VDB avaient enregistré leur sketch en se fiant un peu trop aux sondages, en partant de l’hypothèse qu’Alain Juppé terminerait devant François Fillon. Dans leur sketch, Juppé était présenté en "superstar", ce qui constituait "une erreur de sens" selon la rédaction, qui a proposé de couper ce passage, mais le duo a refusé. Ce n’est donc pas de la censure à proprement parler, mais un souci de cohérence qui a conduit la rédaction à ne pas diffuser la pastille.

Une pastille qui aurait pu passer à l’antenne hier dans Actuality si la grève d’une partie du personnel technique de France Télé n’avait pas perturbé l’antenne.

Cet épisode, il nous montre que mélanger information et humour n’est pas chose facile, France 2 le savait déjà. Dans L'Émission politique, c'est Charline Vanhoenacker qui s'y colle avec une pastille humoristique et ça ne plait pas à tout le monde. François Fillon avait exprimé ses réserves sur ce qui ressemble selon lui à un exercice de "chansonnier" qui a plutôt sa place dans les théâtres.

Ce mélange des genres, il ressemble parfois à une fausse bonne idée.