France 2 : la direction recherche un présentateur issu de la "minorité visible"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

France 2 souhaiterait recruter un joker issu de la diversité pour ses journaux de 20h.

France 2 chercherait un nouveau visage pour incarner ses journaux télévisés. Selon Télé Star, la chaîne se serait mise en tête de trouver un joker pour son 20 heures. Cette nouvelle incarnation du JT pourrait être confiée à un présentateur issu de la diversité.

Des informations qui font écho à une déclaration qui avait fait grand bruit. C’était en septembre dernier, quelques jours après sa prise de fonction à la tête du groupe France Télévisions, Delphine Ernotte s’était exprimée sur Europe 1. Elle faisait ce constat sans appel : "la télévision d’aujourd’hui est une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans et il va falloir que ça change". En clair, selon elle, les antennes du groupe ne ressembleraient pas assez au visage de la société française, elle ne serait pas représentative de la diversité des origines de la population. Si l’on en croit les révélations publiées mercredi par Télé Star, Delphine Ernotte serait donc en passe de joindre le geste à la parole.

L’hebdomadaire nous apprend sur son site internet que France 2 a décidé de lancer des recherches afin de trouver un représentant des minorités visibles pour ses tranches d’information. Un homme ou une femme, les pistes sont ouvertes. Ce journaliste hériterait d’un poste de joker pour le journal de 20 heures.

Des révélations qui ne sont absolument pas confirmées par la chaîne.

Selon nos informations, à la direction de l’info de France Télévisions, on est même un peu stupéfait par ce qui est qualifié d’"allégations". Que ce soit à France 2 ou à France 3, on nous affirme ne pas rechercher de joker pour une raison très simple : "parce qu’on n’en a pas besoin", voilà la réponse qu’on nous fait ce matin. Les postes sont tous pourvus et rien ne prouve que les choses vont changer à court ou moyen terme. Une source proche de la rédaction confesse toutefois que le besoin de diversité à l’antenne est indéniable, mais ajoute qu’il serait impensable d’imaginer qu’on va "virer" expressément un présentateur de JT pour faire de la place pour un journaliste représentant des minorités visibles.

Ce que l’on sent aussi, c’est que ce sujet de la diversité, auquel le CSA est très attentif, est extrêmement difficile à évoquer publiquement. Les chaînes, quelles qu’elles soient, ne mettent pas en avant les origines de leurs animateurs ou de leur journalistes, mais bien leur professionnalisme. Le "politiquement correct" interdit implicitement de communiquer sur une forme de discrimination positive.

Des révélations qui éclatent au moment où les questions sont nombreuses autour de l’information de France Télé.

Les lignes semblent être en train de bouger dans les rangs de l’info du groupe public. Il y a quelques jours, une rumeur persistante faisait surface une nouvelle fois : celle du départ de David Pujadas. Une rumeur qui a contraint France 2 à sortir du bois le week-end dernier par la voix de Michel Field, nouveau directeur de l’information de la chaîne. Dans Le Parisien, il se disait consterné par ces révélations. Il en remettait une couche hier sur le site internet du Monde pour nier, une fois encore, le départ de David Pujadas. Il admet seulement une "réflexion permanente pour tenter d’améliorer les journaux". Une réflexion qui n’est en aucun cas synonyme de révolution.

Il faut dire que David Pujadas dispose quand même de sérieux atouts dans sa manche : et surtout des audiences très satisfaisantes, avec des écarts qui se réduisent avec le 20h de Gilles Bouleau sur TF1. Mais malgré ces démentis, on sent tout de même que les choses ne devraient pas rester totalement figées. C’est peut-être assez logique finalement : 2017 est une année d’élection présidentielle, le calendrier politique va s’accélérer et 2017, ça se prépare maintenant !