14 juillet d’ Éric Vuillard : voyage au coeur de la Révolution française

  • A
  • A
    Le coup de coeur du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
    Partagez sur :

    Chaque matin, les équipes d'Europe 1 vous emmènent à la découverte de leur coup de cœur du jour qu'il soit musical ou sur grand écran.

    14 juillet d’ Éric Vuillard aux éditions Actes Sud.

    En ce 19 septembre, nous vous parlons du 14 juillet.

    14 juillet, c’est le titre du dernier livre de l’écrivain Éric Vuillard, chez Actes Sud. Le 14 juillet 1789, bien entendu. Mais le livre aurait pu s’appeler : "la prise de la Bastille, comme si vous y étiez !".

    Mais on connait ça par cœur, non ?

    Peut-être. Mais connaissez-vous Robespierre ? Et Saint Just et Marat et Danton ? Bien sûr. Ce sont les grands hommes de la révolution. Mais connaissez-vous Serusier, un marchand de légumes ? Ou Minier, un serrurier ? Connaissez-vous Tissard ? Touverey ? Verneau ? Vichot ? Valin ? Julien Bilion ou Mercier ? Vous ne retiendrez peut-être pas leur nom, mais peu importe. L’objectif du roman, du récit plutôt d’Éric Vuillard, c’est de nous faire prendre conscience que la révolution a été faite et menée, d’abord, par des anonymes, des gens qu’on a oubliés. Une foule sans nom, écrit-il. Sans nom, jusqu’à maintenant donc.

    Il rend la prise de la Bastille à ceux qui y ont participé finalement ?

    Exactement. Comme si il voulait nous les présenter un par un. Redonner un visage ou des visages, à la foule. Il zoome parfois, il plonge dans ce fleuve de révoltés pour dresser un portrait rapide de tel ou tel. Mais il alterne avec des plans larges aussi pour nous faire vivre cet événement et tous ses épisodes. Les raisons de la colère, comment les Parisiens se sont armés, comment ils se sont décidés à gagner la Bastille pour obtenir de la poudre. L’ouverture du pont-levis et la foule qui se rue dans la forteresse, etc. Mais aussi la solitude de soldats assiégés. La sueur, les larmes, l’enthousiasme et la folie parfois des révoltés. Et puis le saccage une fois dans la place, le démontage pierre par pierre de la Bastille. Et enfin l’ambiance de fête une fois la nuit tombée. Une joie mêlée de colère. C’est une histoire à hauteur d’hommes et quand on termine ce livre, on connait mieux ce grand moment de l’histoire de France, parce qu’on l’a vécu.

    Un voyage dans le temps avec 14 juillet d’Éric Vuillard chez Actes Sud.