L'avenir de l'A380 plus que jamais incertain

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

L'avenir de l'A380 est plus que jamais incertain.

Airbus l'a dit, ce lundi, très clairement. S'il n'y a pas de nouvelles commandes très rapidement, on arrêtera ce programme. L'A380 c'est un vrai échec, il n’y a pas d'autres mots. Dix ans après son premier vol commercial seulement un peu plus de 300 commandes ont été enregistrées. C'est très loin des objectifs. La dernière commande date de plusieurs années. Pire, certaines compagnies ont même annulé leurs commandes. Pour tenter de faire le dos rond et de laisser encore une petite chance à ce programme, Airbus a décidé de limiter au maximum la production de l'avion. Bientôt, il n'en sortira pas plus de six à sept par an des chaines de montage.

Et des commandes pourraient arriver ?

Alors ça devient un peu l'arlésienne mais Airbus veut le croire. Emirates qui est de très loin le plus gros client de l'A380 plancherait sur une éventuelle commande. Et la sortie de ce lundi est un moyen de faire pression sur ces clients. Le message est clair : "pressez-vous de commander sinon je fais un malheur". En tout cas si ça devait s'arrêter ce serait une grosse perte pour Airbus. Selon les syndicats, ça pourrait engendrer des centaines de licenciements et puis de gros problèmes pour Emirates. Si ça s'arrête ses avions ne vaudront plus grand chose.

Mais comment expliquer l'échec de cet avion ?

Cet avion est aimé par le public. Un syndicaliste d'Airbus disait ce lundi à Emmanuel Duteil que, selon des enquêtes indépendantes, les clients seraient même prêts à payer 10 à 15% de plus pour prendre cet avion. Mais cet avion est né trop tôt disent certains. Les aéroports ne sont pas adaptés pour la plupart pour recevoir un tel avion, ça nécessite des aménagements. Il coûte cher à exploiter et ce n'est pas le plus économique en matière de carburant. Et puis tout simplement, il faut quand même réussir à le remplir.

C'est d'autant plus étonnant que le nombre de touristes n'arrêtent pas d'augmenter ?

En effet, on a eu ce lundi les chiffres de l'organisation mondiale du tourisme et le nombre de touristes a bondi de 7% l'an dernier. Une telle croissance c'est du jamais vu depuis sept ans. L'Europe est en pleine forme et tout indique que la France est restée première destination du monde l'an dernier. Et tout ça est poussé par les nouveaux touristes des pays émergents notamment, ce qui est une super nouvelle pour l'A380 mais pour le moment cet avion ne semble pas répondre aux attentes des compagnies en raison de tous les problèmes dont on a parlé. Fabrice Brégier, l'un des patrons d'Airbus, le disait en 2016, l'A380 a peut-être été lancé "dix ans trop tôt". C'est tout le problème. Mais pas sûr que ce programme puisse attendre suffisamment pour prouver que des avions toujours plus gros soient la réponse à l'explosion du nombre de touristes.