Chine :" Pour ralentir le vieillissement, il faudrait presque une politique nataliste"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

A l'occasion du Nouvel an chinois, Europe 1 se penche sur l'économie et la politique chinoise.

Près d’un habitant de la planète sur cinq est chinois. La Chine, qui célèbre lundi son Nouvel an, est la deuxième puissance mondiale. Oui, mais où va ce pays?  "Le modèle économique chinois est en transition, constate Renaud de Spens, sinologue et auteur du Dictionnaire impertinent de la Chine, invité dans Europe 1 nuit. Il était fondé sur un modèle de production économique à bas coûts. Depuis 2012, il est en berne. Et les chinois essayent de trouver des solutions. Ils cherchent à transformer le modèle". Les premières idées : faire monter en gamme les produits et développer le marché intérieur. "Depuis 2015, ils se concentrent sur la consommation," ajoute le sinologue. La jeune mère de moins de 35 ans fait l’objet de toutes les attentions. C'est à partir du moment où ils deviennent parents où l’argent épargné est dépensé."

La Chine vieillit. La Chine est confronté à un autre problème, le vieillissement de sa population : " D’ ici à 2050, la Chine risque de perdre 250 millions de personne en âge actif, précise Isabelle Attane, directrice de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED) et auteur de La Chine à bout de souffle. C’est un grosse difficulté pour l’économie chinoise, car elle s’est nourrie de cette main d’oeuvre nombreuse et peu coûteuse. Depuis 2010, cette main d’oeuvre se réduit et la charge des personnes âgées augmente", ajoute la spécialiste. D’ ici la moitié du siècle, la proportion des personnes âgées devraient représentés 35 à 40% de la population soit l’équivalent de celle de l’Europe."

Malgré la fin de la politique de l'enfant unique, les Chinois ne font pas beaucoup plus d'enfants : "Les couples chinois ne sont pas prêts à avoir un deuxième enfant, car cela coûte très cher. L’école coûte très cher, la santé aussi, pointe Isabelle Attane. Pour que la fécondité chinoise remonte, pour ralentir le vieillissement, il faudrait presque une politique nataliste."

Tournant autoritariste. Coté politique, la Chine connait un tournant autoritariste depuis plusieurs mois.  "Xi Jinping s'oppose à toute une partie de l'appareil du parti qui l'accuse d'être corrompu et qu'il veut nettoyer. Il veut faire passer une réforme économique difficile et une partie du pouvoir s'y oppose car leurs privilèges vont être mis en danger, rapporte Ursula Gauthier, journaliste, correspondante de L’Obs en Chine, expulsée en décembre dernier. Donc la réponse a été de renforcer le contrôle. La société civile a été rendue silencieuse."


 







 


 


Les émissions précédentes