Des églises vides pour servir le culte musulman ? Pourquoi pas ?

SAISON 2014 - 2015
  • A
  • A
    Partagez sur :

    EXTRAIT - Le président du Conseil français du culte musulman a relancé cette idée, lundi matin, sur Europe 1.

    Lundi, le gouvernement Français, lance pour la première fois, une instance "de dialogue avec l'Islam de France". Il s'agit d'un forum de discussion, annoncé en février dernier par le Conseil des Ministres, à la suite des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher.

    En effet, la réunion rassemblera plus de 120 responsables de fédérations, des recteurs de mosquées (mais aussi des imams, aumôniers…). Quatre grandes thématiques dont la sécurité des cultes seront abordées.

    Dalil Boubakeur,  président français du Conseil du culte musulman en France et recteur de la mosquée de Paris, a affirmé son souhait d'élargir les lieux de culte de l'islam. A l'heure actuelle, on ne compte pas moins de 2.500 mosquées en France et 300 sont en construction. 

    En avril dernier, Daniel Boubakeur avait suggéré l'idée que les églises vides pourraient servir au culte musulman. Une proposition qu'il relance au micro de Jean-Pierre Elkabach lundi sur Europe 1, affirmant que "C'est un problème délicat mais pourquoi pas". « C’est le même dieu, ce sont des rites qui sont voisins, qui sont fraternels et je pense que musulmans et chrétiens peuvent co-exister » ajoute-t-il.

    Les églises accueilleront-elles un jour des musulmans pour prier ?, c'est un sujet longuement évoqué dans son livre Lettre ouverte aux Français co-écrit avec Philippe Duley, ancien rédacteur en chef du journal Le Parisien.  

    Invité(s) : Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la grande mosquée de Paris