Menaces sur le Grand Paris Express

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

La décision de Matignon de renoncer à l’exposition universelle de 2025 suscite un tollé politique, avec en toile de fond une autre crainte, celle de voir les projets de métro du Grand Paris à leur tour revus à la baisse.

Les deux décisions sont liées puisque l’une des quatre nouvelles lignes de métro prévue par le  Grand Paris doit desservir Saclay, dans l’Essonne, où devait se tenir l’Exposition Universelle. Or, l’abandon décidé hier peut laisser penser que cette ligne sera purement et simplement rayée de la carte ou au mieux repoussée à plus tard. Le gouvernement doit donner sa décision cette semaine.

Mais est-ce qu’un tel abandon serait justifié ?

Compte tenu du dérapage financier de ces nouveaux métros sans aucun doute. La Cour des comptes a estimé il y a quelques jours que la facture pourrait atteindre à ce stade 38 milliards d’euros , ce sont 20 milliards d’euros de plus que ce qui était prévu à l’origine. C’est tout simplement intenable à moins de lever de nouvelles taxes ou de recourir à l’endettement. Or, l’État n’a pas du tout l’intention de laisser les comptes public se détériorer. Il va donc falloir faire des choix qui seront forcément impopulaires y compris dans la majorité qui soutient Emmanuel Macron. Plusieurs députés En marche de l’Essonne (comme Cédric Villani ou Amélie de Montchalain) se sont mobilisés pour le maintien de la ligne de métro controversée, on verra s’ils sont écoutés.