"Les parents sont les plus mal placés pour voir la détresse de leur adolescent"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Xavier Pommereau, psychiatre spécialiste de l'adolescence, a expliqué les signes révélateurs du mal-être adolescent dans "Il n'y en a pas deux comme elle" vendredi.

Refuser de voir ses amis, fuguer, ou encore se mutiler physiquement : Xavier Pommereau, psychiatre spécialiste de l'adolescence, a listé les critères qui permettent de diagnostiquer un mal-être chez l'adolescent. "Souvent, les parents sont les plus mal placés pour voir la détresse de leur adolescent", a-t-il expliqué dans "Il n'y en a pas deux comme elle" vendredi.

C'est alors du côté des amis, de la famille ou même d'un voisin qu'il faut se tourner. "C'est eux qui doivent alerter et qui doivent accepter d'aller dire aux parents : 'On est inquiets car on a l’impression que votre fils ou votre fille ne va pas bien' ".

Les chroniques de l'émission

15h25 : Nadia Daam

Voir toutes les chroniques