"On ne fait pas la guerre contre un ennemi invisible"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Regis Debray analyse l'emploi du terme de "guerre", lui préférant l'usage du mot "terrorisme", car selon lui on ne peut pas faire la guerre contre "un ennemi invisible, volatile, mutant, opportuniste". 


Retrouvez Frédéric Taddeï et ses invités du lundi au jeudi dans Europe 1 Social Club de 20h à 22h.

Les émissions précédentes