Donald Trump pointé du doigt pour l'utilisation de l'argent de sa fondation

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

D'après une enquête du Washington Post, il aurait utilisé l'argent de sa fondation pour régler des différends financiers pour un de ses golfs et un hôtel.

Mercredi, il n’y en a que pour Donald Trump et pour cause, Hillary Clinton n’avait rien à son agenda. Le milliardaire en a d’ailleurs profité pour se moquer d’elle, avec son arme favorite, le tweet… "Elle prend encore un jour de repos… dors bien Hillary, on se voit au débat télé !" a écrit Donald Trump. Une réaction du niveau cour d’école au même titre que cet autre attaque du candidat républicain, toujours par tweet, "regardez elle se met à faire des meetings sur le tarmac avec son avion de campagne derrière elle, c’est ce que je fais depuis le début". Mais, euh, maîtresse elle m’a copiééééééé, aurait-on envie de dire.

Des fonds utilisés de manière douteuse ?Donald Trump, lui, est montré du doigt par la presse, et notamment le Washington Post qui a fait une grande enquête sur sa fondation caritative. L’information est reprise dans tous les médias : le milliardaire a utilisé des fonds destinés à des œuvres de charité pour payer ses dettes. 258.000 dollars pour régler des différends financiers pour un de ses golfs et un hôtel. Et il se trouve, cerise sur le gâteau, que l’argent de sa fondation ne vient pas de sa poche, non ce sont des donateurs privés qui la finance.

Coïncidence ou non, Donald Trump s’est vanté mardi de savoir utiliser l’argent des autres lors d’un meeting. Il expliquait comment il comptait faire pour empêcher les réfugiés syriens de venir aux Etats-Unis : "Les pays du Golfe, qui sont plein d’argent, on va les faire payer pour des zones sécurisées pour les réfugiés et nous aurons la main sur ce projet. Ça s’appelle l’ A-D-A : ‘l’Argent.. Des… Autres’.  Je fais ça tout le temps dans le business et il n’y a rien de mieux que de faire des choses avec, ‘l’Argent.. Des… Autres’… A-D-A… ‘l’Argent.. Des… Autres’".

Convaincre l'électorat Afro Américains. Outre cette affaire, le milliardaire qui était donc partout a aussi à nouveau lancé un appel aux Afro Américains. Il tente de rameuter cet électorat traditionnellement démocrate, à sa manière en leur demandant régulièrement ce qu’ils auraient à perdre à voter pour lui, puisque de toute manière, ils vivent dans les pires endroits du pays. "Honnêtement, certains endroits en Afghanistan sont plus sûrs que certains de nos centre-ville, où il n’y a pas d’éducation, pas de travail, où vous vous faites tirer dessus dans la rue… Les quartiers afro-américains sont dans le pire état qu’on ait jamais jamais jamais connu", a-t-il expliqué.

Une leçon d’histoire par Obama. Jamais jamais jamais les Noirs américains n’ont été aussi maltraités, selon Donald Trump, non jamais. Vraiment ? Comme Donald Trump dit ça régulièrement, Barack Obama a joué les profs d’histoire il y a quelques jours dans un discours devant une association afro-américaine et la salle a bien rigolé. "Il n’y a jamais eu un pire moment pour être Noir ici ? (rires) Je veux dire, il a du rater les cours d’éducation civique sur l’esclavage, et la ségrégation ! (rires) Mais on a un musée tout neuf pour lui la dessus, on va l’éduquer !", s’est amusé le Président.

Un bracelet anti-sueur siglé Trump pour "restez en bonne santé comme lui !" dit la publicité. Mais surtout, si vous l’achetez, vous financez sa campagne. Le bracelet ça marche aussi si Trump commence à vous faire suer.