24 février 1848 : Louis-Philippe 1er abdique.

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

A quel 24 février vous a déposé votre machine à remonter le temps ?
Le 24 février 1848. Le jour de l’abdication de Louis-Philippe 1er, roi des Français, après 18 ans de règne.

1848... on imagine Paris couverte de barricades, en pleine insurrection, n'est-ce pas ?
Exactement, mais la révolte couvait depuis bien longtemps sous les braises. Nous sommes en pleine époque des banquets républicains : des dizaines de personnes qui se réunissent, officiellement pour manger, officieusement pour parler politique bien sûr, et brasser des idées républicaines ! Ces repas sont organisés depuis plusieurs mois pour contourner l’interdiction des réunions politiques. Mais personne n’est dupe et surtout pas le gouvernement qui voit dans ces banquets, à raison, une menace pour la monarchie de Juillet.

L'interdiction est inévitable ?
Le 22 février 1848 était organisé l’un de ces banquets, mais il est interdit par les autorités. C’est l’étincelle qui manquait aux foules pour s’enflammer. Les barricades sont hissées dans Paris et le 23 février, une manifestation dégénère, des soldats tirent et tuent 52 insurgés. La ville est à feu et à sang. Le roi Louis-Philippe 1er tente de renvoyer Guizot, très impopulaire, et de rappeler Thiers aux ministères. Mais il est déjà trop tard. Les insurgés se pressent devant les Tuileries. Le lendemain, 24 février, Louis-Philippe n’a plus le choix, il abdique.

La République est-elle proclamée tout de suite ?
Dans la foulée, oui. Notez qu’elle ne durera pas très longtemps. En décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte prend le pouvoir et instaure bientôt le Second empire.

Mais c’est une autre histoire…