18 mars 1902, Caruso, premier artiste à enregistrer sur des cylindres en cire

  • A
  • A
Aujourd'hui dans l'histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 18 mars 1902,

Le jour historique où Caruso, le grand ténor, devient le premier artiste dont on ait enregistré la voix sur des cylindres de cire. Lointains ancêtre de nos graveurs de CD.

Comment les utilisait-on, ces cylindres de cire ?

On les plaçait sur un phonographe, l’appareil inventé par le Français Charles Cros en 1877 et perfectionné un peu plus tard par Thomas Edison. Le principe est simple : un stylet vibre sous l’effet du son et reproduit ces vibrations en les gravant sur un cylindre de cire en rotation... Ensuite, on lit les gravures à l’aide d’une aiguille qui vibre en conséquence, et restitue le son amplifié par un pavillon, une sorte d’entonnoir. Ça nous parait d’une banalité confondante aujourd’hui, mais à l’époque  c’est une révolution impensable! Songez à tous les artistes passés qui n’ont jamais pu s’entendre eux-mêmes. Ce ne sera pas le cas de Caruso, véritable icône en 1902. Ce 18 mars, donc, il chante dans une chambre d’hôtel de Milan pour la postérité !

On le possède encore, cet enregistrement ?

La qualité laisse un peu à désirer mais c’est tellement émouvant !

La voix de Caruso était enregistrée par Fred Gaisberg, ingénieur de HMV, "la voix de son maitre", le label au petit chien devant le pavillon d’un gramophone. Cet enregistrement est le premier d’une série qui immense série, qui va faire la célébrité de Caruso à l’échelle de la planète. C’est aussi le début de l’industrie du disque. Mais alors ça, c’est encore une autre histoire…

Et l’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1. 

Nous revivrons la carrière d’un grand danseur : Rudolf Noureev.