La fraude dans les transports est-elle trop sévèrement punie ? Allô Jean-Michel 25/02/2016

  • A
  • A
Allô Jean-Michel est une chronique de l'émission Europe 1 Midi
Partagez sur :

La Cour des comptes a estimé le coût annuel de la fraude à 366 millions d’euros, soit plus d’un million par jour. De nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre ce phénomène : deux mois de prison ferme et une amende de 3.750 euros, si l'on signale la présence de contrôleurs RATP ou SNCF sur les réseaux sociaux.