William Saurin sera vendu par spécialités

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les différentes entreprises de la maison-mère devraient être achetées séparément. Mais après les révélations sur les comptes truqués du groupe, la bonne santé financière de chacune reste floue.

INFO EUROPE 1

Deux mois après les révélations sur les comptes truqués du groupe, la vente par pôle des entreprises de la maison mère de William Saurin se profile. Les syndicats seront reçus mercredi à Bercy.

Une quinzaine de marques bien connues. Selon nos informations, les entreprises du groupe devraient être vendues par spécialités : la charcuterie, les salades, les pâtes fraîches, les plats préparés, etc. Selon les informations d'EUrope 1, chaque entité a reçu des marques d’intérêt. Il faut dire que William Saurin est un groupe d'une quinzaine de marques extrêmement connues : les raviolis en boîte Panzani, le couscous Garbit, les jambons Madrange et Paul Prédault en font partie.

Manque de détails sur les comptes. Parmi les repreneurs potentiels, les syndicats avancent notamment les noms de Bigard, Fleury Michon ou Daucy. La question pour eux est de savoir comment se portent toutes les entreprises du groupe William Saurin. Mais la question reste encore très floue. Le résultat de l'audit des comptes a été présenté aux salariés cette semaine mais uniquement avec le chiffre d'affaires global de la maison mère, sans plus de détail. Trois entreprises ont d'ores et déjà exercé leur droit d'alerte pour demander une contre-expertise. Dans cet audit, rien n'était non plus spécifié sur l'origine de la fraude. Une source proche du dossier a confirmé qu'il s'agissait d'une fraude quasi artisanale de la patronne, Monique Piffaut.