Whirlpool : les offres de reprises confirmées vendredi

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les candidats à la reprise de Whirlpool doivent déposer leur offre définitive vendredi. Six offres sont jugées sérieuses et pour les syndicats, un projet sort du lot.

C'est une journée cruciale pour l'avenir de Whirlpool. Vendredi, les candidats à la reprise doivent déposer leur offre définitive. Six offres sont jugées sérieuses mais aucun des repreneurs potentiels ne souhaite maintenir l'actuelle activité de l'usine d'Amiens, qui ne produira donc plus de sèche-linge ou d'appareils électroménager.

Un projet sort du lot. Les syndicats ne connaissent pas les noms des éventuels repreneurs afin d'éviter les fuites mais parmi les noms de code qui leur ont été présentés par la direction de Whirlpool, il y en a un qui sort du lot. Baptisé "Klaus", il sauvegarderait le plus d'emplois, soit 200 postes sur un total de 290. D'après Ludovic Creuzet de la CFE-CGC, il s'agit d'un industriel dont l'activité est compatible avec celle de Whirlpool. "Ce sont des boîtes métalliques avec de l'électronique dedans. Il y aurait de l'emboutissage, de la peinture, de l'électronique et du contrôle, des métiers qui ne sont pas très éloignés des nôtres. Il y a donc une possibilité de reconversion", a-t-il expliqué.

Possibilité de colocation. Par ailleurs, "Klaus" prévoit de reprendre une bonne partie du site existant : "Ce projet-là va prendre le maximum du site. C'est-à-dire qu'il va prendre quatre bâtiments sur les sept ou huit existants. Derrière, il y a de quoi faire de la colocation avec d'autres partenaires. C'est ce qui est prévu pour l'instant." Parmi ces colocataires, il y a le Lavoir Moderne, seule entreprise à avoir publiquement fait connaître son intérêt. Présenté aux syndicats sous le nom de code "Blanc", ce pressing nouvelle génération entend tout d'abord embaucher une centaine de personne avec un objectif à terme de 350 salariés.

L'usine d'Amiens fermera en juin 2018. Le processus ne fait que commencer et rien n'est encore signé. Les salariés de Whirlpool devront donc encore attendre avant d'être fixés sur leur sort. Un certitude demeure, c'est la date de fermeture de l'usine Whirlpool d'Amiens prévue dans un an, au mois de juin 2018.