Volkswagen: La fédération automobile allemande dénonce un "lobby anti-diesel"

  • A
  • A
Volkswagen: La fédération automobile allemande dénonce un "lobby anti-diesel"
@ PATRICK PLEUL / DPA / AFP
Partagez sur :

La fédération automobile allemande refuse que le scandale Volkswagen rejaillisse sur l'ensemble des véhicules diesel et dénonce un "lobby".

La fédération automobile allemande VDA juge "complètement injustifiées" les récentes mises en cause du diesel sur fond de scandale des moteurs truqués de Volkswagen, dénonçant l'oeuvre d'un "lobby anti-diesel", dans un entretien à paraître mercredi. Un écart lors de tests antipollution "en laboratoire et sur route réside dans la nature technique et physique de la chose. Cela n'a toutefois rien à voir avec une manipulation des données d'émission", martèle Matthias Wissmann, le président de la VDA, dans une interview avec le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung."Un lobby anti-diesel". Ces propos interviennent alors que plusieurs pays ont demandé aux constructeurs automobiles de procéder à des vérifications afin de s'assurer que leurs véhicules diesel respectaient bien les normes d'émission réglementaires, dans le sillage du scandale des moteurs truqués du groupe Volkswagen."Il est clair qu'il y a un lobby anti-diesel, conduit par certaines organisations non-gouvernementales", avance M. Wissmann, qui s'était déjà inquiété la semaine passée en clôture du salon de l'automobile de Francfort que "des forces" ne profitent de cette fraude pour tenter "de jeter le discrédit sur le diesel en tant que tel".11 millions de véhicules truqués. Les entreprises du secteur "vont tout faire avec des campagnes d'information pour sensibiliser les consommateurs au sujet des véhicules diesel récents et plus propres", a promis Matthias Wissmann. L'industrie automobile allemande est secouée depuis dix jours par la déflagration d'un scandale de dimension mondiale autour du groupe Volkswagen, qui a reconnu avoir équipé 11 millions de ses véhicules diesel d'un logiciel destiné à tromper les tests anti-pollution et à faire passer ses voitures pour plus "vertes" qu'elles ne sont vraiment.