Vers un bond des factures d’électricité

  • A
  • A
Vers un bond des factures d’électricité
Les factures d'électricité augmenteront à partir du 1er janvier 2012.@ MAXPPP
Partagez sur :

La hausse du prix de l'électricité nucléaire se répercutera sur les factures, après 2012.

Le gouvernement a tranché : au 1er janvier 2012, le mégawattheure (MWh) s’élèvera à 42 euros. Cet arbitrage, qui accorde un net succès à EDF, initie une hausse des tarifs de l’électricité après le scrutin présidentiel de 2012. La décision du gouvernement relaie celle prise par Nicolas Sarkozy.

Renforcer EDF

Depuis plusieurs mois, l’estimation du prix de l'électricité nucléaire clivait le secteur. L’annonce du ministre de l’Industrie, Eric Besson, clarifie la compétition entre les multiples écuries. Le patron d'EDF, Henri Proglio, se battait pour obtenir 42 euros/MWh, seuil en dessous duquel il estimait que son entreprise se serait fait "piller". Son grand concurrent GDF Suez réclamait, lui, 35 euros/MWh.

Très politique, la décision s'inscrit dans le cadre de la Nouvelle organisation du marché de l'électricité (Nome), une loi adoptée en novembre par le Parlement pour doper la concurrence sur un marché ultra-dominé par EDF. En vertu de ce texte, l'ancien monopole public va être contraint de vendre jusqu'à un quart de la production de ses centrales nucléaires à ses concurrents. Pour qu'elle entre en application, il restait toutefois au gouvernement à fixer le prix de vente de cette électricité nucléaire, connue sous le nom barbare d'Arenh, pour Accès régulé à l'électricité nucléaire historique.

"Il s'agit de sécuriser l'approvisionnement des Français, de conforter EDF qui est une entreprise majeure pour notre électricité, et de tenir compte pour l'avenir par précaution des travaux qu'EDF pourrait être amené à engager après la catastrophe de Fukushima et après l'audit de nos centrales nucléaires", a expliqué le ministre de l'Industrie et de l'Energie sur Europe 1.

"Les prix n'augmenteront pas avant 2012"

Une période de transition

Le gouvernement a aménagé une période de transition de six mois (du 1er juillet 2011 au 1er janvier 2012) pendant laquelle le prix de l’Arenh, l'électricité nucléaire, sera de 40 euros/MWh.

La loi sur la Nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome) n'impose pas de hausse immédiate des prix de l'électricité. Et le gouvernement devrait honorer sa promesse de ne procéder qu'à une "légère augmentation" des tarifs d'ici à l'élection présidentielle de 2012.

La grande inconnue de 2012-2015

Mais avant la fin 2015, les prix devront s'aligner sur le niveau de l'Arenh, selon l'article 13 de la loi Nome. Cette perspective alerte déjà les associations de défense des consommateurs. "On peut s’attendre à une hausse de30% entre 2012 et 2015", s’est alarmée sur Europe 1 Catherine Keller de l’UFC-Que choisir.

"C’est faux, entièrement faux, et c’est une rumeur à laquelle je voudrais contribuer à tordre le coup", avait pourtant démenti par avance Eric Besson, assurant qu'il n'y avait "pas de lien mécanique" entre le prix de l’Arenh et les tarifs de l'électricité.

Actuellement, les Français payent l'électricité nucléaire environ 31 euros/MWh, soit 36% moins cher, selon le régulateur. De nombreux spécialistes estiment toutefois que le prix acquitté par les consommateurs est artificiellement bas et ne prend pas en compte l'intégralité des coûts de production de l'énergie nucléaire.