Valls favorable à l'assouplissement du Pacte de stabilité

  • A
  • A
Valls favorable à l'assouplissement du Pacte de stabilité
@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

A l'occasion d'un meeting tenu à Colomiers lundi, Manuel Valls s'est déclaré favorable à l'assouplissement du Pacte de stabilité, qui exige des Etats de limiter son déficit à 3% du PIB. 

C'est un des mantras des Etats de la zone euro depuis 20 ans. Limiter le déficit des pays membres à moins de 3% du PIB national pour éviter tout risque d'inflation. Lundi, à l'occasion d'un meeting qu'il animait à Colomiers, Manuel Valls a contesté ce principe en suggérant que la majorité de la gauche européenne milite pour un assouplissement de cette règle. 

Dans la droite ligne de François Hollande. "La gauche européenne, social-démocrate, doit se faire entendre davantage sur la relance économique, sur l'assouplissement des règles du Pacte de stabilité, pour lutter contre le dumping social et la fuite fiscal, sur le dossier des travailleurs détachés", a déclaré le Premier ministre. En se positionnant sur le dossier, il va ainsi dans le sens de François Hollande, qui avait déclaré, dans le contexte post-attentats du 13 novembre, que le pacte de sécurité l'emportait désormais sur le pacte de stabilité.