Une Française à la Maison-Blanche

  • A
  • A
Une Française à la Maison-Blanche
@ MaxPPP
Partagez sur :

PORTRAIT - Esther Duflo conseillera l'administration Obama sur la lutte contre la pauvreté.

C'est une petite brune dynamique de 40 ans qu'on dit boulimique de travail. La Française Esther Duflo, reconnue comme l'une des plus brillantes économistes de sa génération, entre à la Maison-Blanche. L'administration Obama a annoncé fin décembre son intention de la nommer au sein de son nouveau Comité pour le développement mondial. Elle sera chargée de conseiller l'administration Obama pour améliorer l'aide américaine aux pays en développement, et peut-être même pour lutter contre la pauvreté aux Etats-Unis.

Diplômée de l'Ecole Normale Supérieure, titulaire d'un doctorat au célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston, Esther Duflo s'est fait connaître par ses travaux sur la lutte contre la pauvreté. Depuis 2005, elle dirige au MIT le laboratoire de recherche Abdul Latif Jameel sur la lutte contre la pauvreté. Elle est également titulaire de la chaire Savoirs contre la pauvreté au Collège de France.

La méthode du hasard

Sa méthode ? Celle du hasard. En partenariat avec des ONG, elle mène des études de terrain dans le monde entier sur deux groupes, l'un à qui l'on attribue une aide pour se développer, l'autre qui n'en bénéficie pas. Elle compare ensuite les résultats pour les appliquer à une plus grande échelle.

"C'est une intellectuelle française de centre gauche qui croit en la redistribution et en l'idée optimiste que demain pourrait être meilleur qu'aujourd'hui", écrit d'elle le New Yorker qui lui a consacré un portrait de dix pages en 2010.

Dans les pas des Prix Nobel

Pour l'hebdomadaire américain, elle fait preuve d'un "idéalisme pragmatique, qui consiste d'abord à penser qu'on peut faire quelque chose contre la pauvreté – tous les économistes ne seraient pas d'accord – et ensuite à essayer de le faire."

Parmi les nombreux prix qu'elle a reçus pour récompenser ses travaux, Esther Duflo s'est vu décerner en 2010 la médaille John Bates Clark. Une récompense prestigieuse qui a été attribuée à plusieurs grands économistes, par la suite lauréats du Prix Nobel d'Economie, tels que James Tobin, Milton Friedman et Joseph Stiglitz. Pour beaucoup, Esther Duflo marche dans leurs pas.