Uber : la série noire mondiale se poursuit

  • A
  • A
Uber : la série noire mondiale se poursuit
@ REUTERS
Partagez sur :

La société californienne de transport, qui fait concurrence aux taxis traditionnels, est déjà interdite dans de nombreux endroits du monde. Tour d’horizon.

Uber en recul. De sa Californie natale à New Delhi, en ce moment, rien ne lui réussit. La compagnie Uber, qui concurrence les taxis en proposant une application qui met en relation un client avec un conducteur disponible à proximité, est l’objet de nombreuses poursuites de par le monde.

Les taxis contre-attaquent. En cause, plusieurs failles dans le "système" Uber. L’un des principaux arguments juridiques contre la compagnie c’est que les contrats d’assurance des chauffeurs particuliers qui travaillent pour elle ne protègent pas le passager.  Plusieurs villes ont également attaqué Uber sur ses méthodes de recrutement, insistant sur le peu de contrôle exercé sur le profil des chauffeurs engagés. Enfin, Uber a aussi été épinglé pour son manque de transparence auprès de ses clients.

>> LIRE AUSSI - Malgré les condamnations, Uber poursuit son offensive

Ajoutez à cela la terrible affaire de viol présumé d’une passagère d’un Uber par son chauffeur à New Delhi, qui a entraîné l’interdiction de la compagnie dans la capitale indienne, et vous comprendrez que les projets d’extension du modèle Uber risquent de se compliquer.  

>> La carte des procédures intentées à Uber dans le monde