TVA : les produits touchés par la hausse

  • A
  • A
TVA : les produits touchés par la hausse
Après être passée de 19,6 à 5,5% en 2009, la TVA dans la restauration va connaitre une augmentation.@ MAXPPP
Partagez sur :

Hôtellerie, bâtiment, culture : autant de secteurs concernés par la hausse de la TVA réduite à 7%.

L'annonce a provoqué une véritable levée de boucliers dans les secteurs concernés. Le Premier ministre François Fillon, qui a présenté lundi un nouveau plan d'austérité, entend relever le taux de TVA réduite de 5,5 à 7%. Cette mesure ne devrait pas concerner les "produits de première nécessité que sont l'alimentation, l'énergie, et les produits et services destinés aux personnes handicapées", selon le compte-rendu du Conseil des ministres. Europe1.fr fait un tour d'horizon des secteurs touchés par cette hausse.

L'hôtellerie et la restauration. Le taux de TVA dans la restauration, qui avait été ramené de 19,6 à 5,5% le 1er juillet 2009, va connaître une augmentation. Pas question de parler de rétropédalage pour le Premier ministre, qui a affirmé lundi qu'il n'y a "aucune contradiction dans la décision qui est prise". "La TVA sur la restauration sera toujours à taux réduit", a-t-il martelé.

Dans l'hôtellerie, l'annonce fait d'ores et déjà grincer des dents. Les professionnels du secteur, au premier rang desquels le géant Accor, entendent demander la suppression de la récente taxe de 2% sur les nuitées de 200 euros et plus. Pour Yann Caillère, PDG d'Accor, l'hôtellerie en France doit faire face à "une ribambelle" de taxes et réclame donc que la "convergence" européenne voulue par le Premier ministre touche aussi les charges sociales.

Le bâtiment. Les travaux effectués sur des logements anciens bénéficient également d'un taux de TVA réduit. La hausse annoncée lundi provoque le "désarroi" du secteur du bâtiment, dénonce la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment, la Capeb. Son président, Patrick Liébus, rappelle que l'activité du secteur a connu un ralentissement. Il affirme qu'un "relèvement de la TVA sonnerait le retour d'une crise profonde" et exige une "compensation par une baisse équivalente des charges sociales".

La culture. Les livres, le théâtre, les concerts ou encore les entrées dans les musées : les biens culturels sont eux aussi touchés, note Livres Hebdo. Pour la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, la SACD, cette hausse est "une mesure inattendue et néfaste pour la création et la diffusion des œuvres". Pour l'association, il s'agit d'un "coup de canif dans la politique de soutien à la diversité culturelle".

Les autres secteurs. D'autres produits et services ne seront pas non plus épargnés par la hausse du taux de TVA réduit : la vente de bouquets de fleurs, les produits d'origine agricole et à usage agricole, certaines œuvres d'art et certains médicaments figurent également dans la liste.

>> A LIRE AUSSI :

ZOOM - Les mesures du plan Fillon
REACTIONS - Les critiques de la gauche fusent
DECRYPTAGE - Immobilier : ce que la rigueur va changer
DECRYPTAGE - Austérité : ce qui vous concerne
ZOOM - Les ministres à la diète, une "mesurette"
ZOOM - Les retraites accélérées, les agences rassurées ?