L’État prévoit de dépenser en 2013 près de 2 milliards d'euros pour le tourisme, selon un document élaboré par les services et ministères concernés. Pour 2012, l'effort budgétaire de l'Etat avait été chiffré à 2,08 milliards d'euros (avant réajustements), soit 6% de plus.

Y sont recensés l'ensemble des programmes ayant un impact sur l'économie du tourisme, comme les dépenses fiscales telles que des exonérations liées aux chèques-vacances, des réductions d'impôts liées aux investissements dans le secteur du tourisme ou un niveau de TVA réduit dans l'hôtellerie-restauration.
.