Thierry la fronde, Babar et du vélo sur le "Netflix Français"

  • A
  • A
Thierry la fronde, Babar et du vélo sur le "Netflix Français"
Jean-Claude Drouot dans Thierry La Fronde. @ STRINGER / AFP
Partagez sur :

L'Institut national de l'audiovisuel lance mercredi un service de vidéo illimité sur abonnement. 

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) lance le 30 septembre un service de vidéo illimité sur abonnement (SVOD), avec notamment des séries mythiques comme "Thierry la Fronde" ou encore des matches de tennis historiques. Baptisée "INA Premium", cette offre, disponible d'abord sur internet pour moins de 2,99 euros par mois, proposera 20.000 programmes au départ, expliquait la semaine Laurent Vallet, le patron de l'INA, dans un entretien aux Echos.

Babar, le Tour de France et Roland Garros. "Fictions, séries cultes comme Thierry la Fronde ou Les rois maudits, programmes mythiques comme Cinq colonnes à la une ou Thalassa, retransmissions sportives d’anthologie comme les grandes étapes du Tour de France ou Roland Garros... le catalogue est des plus variés et revisite les grandes heures de l’histoire de la télévision publique", ajoute également Libération mardi. 40% des programmes seront des séries, 10% des vieilles émissions et le reste sera composé de vieux dessins animés (Casimir, Babar ou Bonne nuit les petits) et de sport. 

L'INA, qui archive et valorise le patrimoine audiovisuel français, négocie avec des fournisseurs d'accès internet pour pouvoir ensuite proposer cette offre sur des box TV. Il y a un an, Agnès Saal, l'ancienne dirigeante, avait annoncé le lancement de ce service SVOD pour mars 2015. Son prédécesseur Mathieu Gallet avait déjà mis en place en 2011 une offre SVOD sur Numéricâble et Free pour 3,99 euros par mois, sans rencontrer le succès espéré. Alors que Delphine Ernotte, patronne de France Télévisions, envisage elle aussi de lancer une offre de SVOD, l'INA s'est félicité d'être "la première entreprise du service public" à le faire mais se dit ouvert à des partenariats. 

Qu'est-ce que l'INA déjà ? L'Institut national de l'audiovisuel, dit INA, est un média public qui propose des contenus audiovisuels archivés à acheter à la pièce, des vieilles séries en DVD et met à disposition quelques 350.000 contenus gratuits (que tout le monde peut retrouver sur internet), dont beaucoup d'actualités. Ses principaux clients sont les médias, notamment Radio France et France Télévisions à qui il fournit de nombreuses archives.

Sa nouvelle offre SVOD fait partie de sa stratégie pour développer ses ressources propres, a souligné son patron. En plus des 89 millions d'euros par an provenant de la redevance, l'INA veut porter ses ressources propres "si possible au-delà de 40 millions d'euros", leur niveau de ces dernières années. Parmi les autres pistes envisagées : une collaboration avec des start-up, la commercialisation d'un logiciel de repérage d'images ou encore des coproductions multimédias.