Tarifs bancaires : surveillez vos relevés de compte !

  • A
  • A
Partagez sur :

UFC-Que choisir dénonce dans son prochain numéro la hausse des tarifs bancaires, détaillés sur Europe 1 lundi par Elisa Oudin, journaliste du magazine.

Depuis le début de l'année, UFC-Que choisir a observé une hausse de 4,7% des tarifs bancaires. Certains services auparavant gratuits sont désormais facturés, d'autres sont illégaux. Elisa Oudin, journaliste du magazine vous invite à bien scruter vos relevés de compte et à faire attention à certains frais.

Parmi ces frais bancaires en augmentation, il y a les frais de tenue de compte adoptés par un grand nombre de banque, à quoi correspondent-ils ? 

Ce sont des frais qui ne correspondent pas à des services en plus et qui vont être facturés à tout le monde sur simple fait de posséder un compte bancaire. La plupart des banques aujourd'hui l'ont généralisé. C'est contesté par plusieurs syndicats de salariés de banque en interne qui sont les premiers exposés aux plaintes et indignations des clients et eux-même ont fait remarquer que ça ne correspondait à aucune logique économique. Il y a moyen de négocier avec sa banque pour avoir l'annulation de ces frais. En général, les clients qui sont considérés comme intéressants, c'est-à-dire avec des revenus réguliers, de l'épargne, arrivent à les faire annuler. 

Autre abus que vous dénoncez, le paiement sans contact qui fait parfois l'objet d'une facturation. 

C'est en fait le choix de ne pas bénéficier de cette option sans contact qui est payant. C'est contraire à la loi et ça a été rappelé par la CNIL (la Commission nationale de l'informatique et des libertés). La loi impose que le choix soit laissé au consommateur. Mais contrairement à la loi, certains établissements font payer le fait de refabriquer une carte sans option si la personne a demandé à ne pas en bénéficier. 

Des banques font aussi payer des frais de tenue pour des comptes inactifs, sous quel motif ? 

On peut considérer que c'est une pénalité parce que vous n'êtes pas un client intéressant. Ça ne leur coûte rien, mais ça ne leur rapporte rien. On sait que les banques n'aiment pas gérer des comptes si ça ne leur rapporte pas d'une façon ou d'une autre des commissions. Il y a eu tellement d'abus que depuis le 1er janvier, la loi a plafonné ces frais. Ils ne pourront pas dépasser 30 euros.