Sony reconnaît un nouveau piratage

  • A
  • A
Sony reconnaît un nouveau piratage
Le groupe avait découvert en avril que des pirates s'étaient introduits dans son réseau de jeu en ligne PlayStation Network et y avait dérobé les données de plus de 77 millions de comptes.@ REUTERS
Partagez sur :

Le bug des PS3 à peine réglé, une nouvelle attaque a ciblé la filiale Sony Picture.

Nouveau coup dur pour Sony. Déjà piratée deux fois en un mois, la société japonaise a été à nouveau victime d’un groupe de hackers. Sony a confirmé dans la nuit de vendredi à samedi qu"il avait fait l'objet d'une nouvelle attaque informatique par l'intermédiaire de sa filiale Sony Picture.

"Le cybercrime qui a touché Sony et un certain nombre d'agences gouvernementales, d'entreprises et d'individus au cours des derniers mois a également touché Sony Pictures. Hier après-midi un groupe de pirates informatiques dénommé 'LulzSec' a affirmé avoir pénétré certains de nos sites", indique Sony Pictures dans un communiqué.

"Nous avons eu confirmation qu'une attaque a eu lieu et avons pris des mesures contre des intrusions ultérieures sur nos sites", a poursuivi Sony, précisant qu'il a fait appel à une équipe d'experts pour analyser l'attaque, un travail qui est encore en cours."Nous avons également contacté le Federal Bureau of Investigation (FBI, les enquêteurs fédéraux) et travaillons avec eux pour les aider à identifier et arrêter les responsables de ce crime", poursuit le communiqué.

Un million de comptes volés ?

Le groupe, qui se fait appeler "Lulz Security" sur son compte Twitter, précise dans un communiqué être entré dans les serveurs qui gèrent le site web SonyPictures.com, ce qui fait courir des risques à plus d'un million de clients Sony.

"Nous nous sommes récemment introduits dans le site SonyPictures.com et avons fait main basse sur plus d'un million d'informations personnelles d'utilisateurs, dont des mots de passe, des identifiants de courrier électronique, des adresses, des dates de naissance", ont déclaré les pirates.

La série noire pour Sony

Le fleuron nippon de l'électronique a eu récemment plusieurs problèmes de sécurité. Le groupe a notamment découvert en avril que des pirates s'étaient introduits dans son réseau de jeu en ligne PlayStation Network et y avait dérobé les données de plus de 77 millions de comptes. L'attaque contre PlayStation est considérée comme la plus grave de l'histoire d'Internet. Elle avait obligé le géant de l'électronique grand public à fermer le PlayStation Network et d'autres services pendant un mois.

Le 25 mai, le groupe Sony faisait état d'un nouveau piratage de l'un de ses sites Internet, celui de la branche canadienne de Sony Ericsson, attaque au cours de laquelle des données personnelles de 2.000 usagers ont été dérobées.

Coup du sort, Sony avait annoncé jeudi matin la réactivation ce jour de la quasi intégralité de ses services en ligne pour consoles et autres appareils dans toutes les régions, hormis au Japon, à Hong Kong et en Corée du Sud où le redémarrage reste partiel.