Soldes : moins de clients, plus de clics

  • A
  • A
Soldes : moins de clients, plus de clics
Les soldes d'été se terminent mardi soir, l'occasion de dresser un premier bilan.
Partagez sur :

Les soldes se terminent mardi soir sur un bilan mitigé : les magasins se vident, le web séduit.

Mardi soir, finis les soldes : les panneaux - 70% seront rangés au placard et les réductions en magasin se feront plus rares. Le bilan des courses est à l'image de la météo de ces derniers jours : plutôt morose.

Les ventes dans le textile et l'habillement ont chuté de 6% sur les quinze premiers jours, période pourtant la plus active, selon les chiffres de l'Institut français de la mode (IFM). Les chiffes ne sont pas encore connus, mais tous les professionnels s'accordent à dire que la fin des soldes n'a pas été mieux que le début.

Les soldes flottantes banalisent cette période

La grisaille du mois de juillet n'a pas vraiment incité à aller faire les magasins pour s'offrir des débardeurs en soldes. Mais la météo n’explique pas tout : les soldes ont aussi perdu de leur attrait depuis l'arrivée des soldes flottants.

"Les soldes jusqu’à présent, c’était la fin de la saison, on liquidait tout le stock qui n’avait pas pu se vendre durant la saison précédente. Les soldes flottantes sont venues perturber complètement tout cela en mettant des soldes n’importe quand dans la saison", détaille Jean-Marc Génis, président de la fédération des enseignes de l'habillement.

Et ce dernier d’ajouter, amer : "cela a banalisé le terme de solde, qui avait un côté exceptionnel. Maintenant, cela n’a plus beaucoup de magie".

Le web, nouvel eldorado du shopping

Si les clients désertent les rayons des magasins pendant cette traditionnelle période de rabais, ce n’est pas seulement à cause de l’introduction de soldes flottantes. Les soldes sur Internet rencontrent un succès croissant et suivent les courbes de progression du e-commerce.

En l’espace d’une année, les ventes en ligne ont gagné 3 millions de nouveaux clients et le volume des ventes pendant ces soldes a bondi de 19% sur la même période. D’autant que les grandes enseignes ont désormais toutes pignon sur internet, multipliant ainsi l’offre.

"Les clients étaient en attente forte de pouvoir disposer de ce prolongement du magasin qui leur permet de faire les soldes sur le canapé et leur permettre de comparer très rapidement toutes les offres puisque le magasin concurrent est toujours à portée de clic", explique Marc Lolivier, délégué général de la fédération du e-commerce.

Portrait robot du client sur Internet

Les soldes sur internet se banalisent, avec un panier moyen de 100 euros par client, toujours selon la fédération du e-commerce. Et contre toute attente, ceux qui achètent le plus sur internet ne sont pas les jeunes : les accros au e-shopping sont les plus de 35 ans.