Soldes d'hiver : bilan décevant pour l'habillement et les chaussures

  • A
  • A
Soldes d'hiver : bilan décevant pour l'habillement et les chaussures
@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Les secteurs du textile et de la chaussure affichent une baisse de chiffre d'affaires par rapport à 2016. En contrepartie, d'autres secteurs économiques, comme l'immobilier, se portent mieux.

Après six semaines de bonnes affaires, c'est aujourd'hui le dernier jour des soldes d'hiver à l’exception de quelques départements frontaliers. Les chiffres officiels seront connus dans quelques jours mais le bilan s'annonce assez décevant. Les commerces de textile et de chaussures ont souffert.

Jusqu'à 26 % de ventes en moins dans le nord sur un an. Les grandes chaînes de ces secteurs font grise mine mais le pire est pour les commerces indépendants, victimes des ventes sur internet et des ventes privées des grandes enseignes. Quand les soldes commencent, les clients n'ont en fait plus de budget. Conclusion : les commerçants finissent les soldes avec des ventes en baisse de 1% dans le sud et jusqu'à -26% dans les régions du nord, selon Francis Palombi de la Confédération des commerces de France. "Les commerçants indépendants sont inquiets dans ce tourbillon d'une distribution qui a complètement changé. Quand un indépendant se rend compte qu'un collègue ferme, il se dit 'pourquoi pas moi demain ?'."

D'autres secteurs économiques en hausse. Yves Marin, expert consommateur chez Wavestone explique la crise du secteur de l'habillement par une meilleure santé d'autres marchés : "C'est un système de poche droite, poche gauche. Les Français commencent à réinvestir dans d'autres secteurs de l'économie. L'immobilier repart, l'automobile repart, tout comme le gros électroménager. Le secteur du meuble, longtemps sinistré, repart aussi." Le pouvoir d'achat n'étant pas extensible, les Français ont dépensé moins en textile et en biens d'alimentation. Les centres commerciaux ont aussi les frais de cette baisse. Ils affichent plus de -3% de fréquentation au mois de janvier par rapport à l'an dernier.