SNCF : une nouvelle stratégie sur les rails

  • A
  • A
SNCF : une nouvelle stratégie sur les rails
Guillaume Pepy, président de la SNCF, a détaillé sa stratégie lors du Salon mondial des technologies ferroviaires de Berlin.@ MAXPPP
Partagez sur :

Réduction des coûts, emplois d'avenir, cartes de réduction...Que trame la SNCF?

Réduire la dette de 8,5 milliards à 6 milliards d'euros, tout en baissant les prix et en maintenant les emplois... C'est le triple objectif que s'est fixé Guillaume Pepy, le patron de la SNCF. Europe1.fr vous résume les grandes lignes de sa stratégie.

>> Pour réduire sa dette :

15.05 train sncf rail 930620 MAXPPP

© MAXPPP

La SNCF entend  tirer ses économies du déménagement en 2013 du siège de Paris-Montparnasse vers Saint-Denis, censé épargner 10 millions d'euros de loyer par an, ainsi que d'une politique d'"optimisation des achats".

La SNCF prévoit d'être moins gourmande en énergie, alors qu'elle anticipe une hausse de 7% par an du prix de l'électricité, et veut "doubler la part des énergies renouvelables de 12 à 24%" dans sa consommation énergétique, largement dominée actuellement par le nucléaire (65%).

La SNCF a concocté un plan pour réduire la dette faramineuse de Réseau ferré de France (RFF), qui augmente de 1 à 1,5 milliard par an et atteint 29,6 milliards d'euros. La SNCF propose que l’État, les collectivités locales, et elle-même, mettent la main à la pâte pour enrayer l'hémorragie. Mais le gouvernement a le dernier mot sur cette question.

>> Pour préserver l'emploi :

06.10 droit de retrait après une agression de controleur à la SNCF. 930620

© MAX PPP

Le groupe (250.000 salariés en tout) a prévu d'embaucher, en 2012, 10.000 personnes, et 40.000 d'ici 2017. "Dans l'avenir, le levier de productivité ne passera pas par des suppressions de postes", a insisté le directeur des ressources humaines, François Nogué.

>>> LIRE AUSSI : la SNCF délocalise mais minimise

La SNCF va recruter un demi-millier de jeunes dans le cadre des emplois d'avenir mis en place par le gouvernement. Ouverts aux jeunes non qualifiés, ils seront destinés à quatre activités: la médiation, l'entretien du patrimoine (abords des voies), l'accueil des touristes et le numérique.

>>> LIRE : les emplois d'avenir, c'est quoi?

>> Pour baisser les prix :

22.09_sncf carte 12-25 930x620.jpg

© SNCF


La SNCF prévoit de refondre sa gamme d'offres avec notamment le lancement de produits "Eco". Ce travail a déjà commencé avec la branche SNCF Voyages et le programme grande vitesse "Eco" qui donnera accès, chaque année, à un million de places à mois de 25 euros sur TGV", a précisé le président de la SNCF. "Nous l'avions fait avec le Corail, nous allons le faire sur le TGV et nous le ferons sur les TER si les régions le souhaitent". Le sauvetage envisagé de RFF risque, lui, par contre, d'entrainer à terme une hausse des prix des TER.

Le groupe va revoir ses cartes de réduction. 
-La carte 12-25 va être scindée en deux, offrant toujours les mêmes réductions, pour un abonnement annuel inchangé à 50 euros, mais avec des services adaptés à chaque tranche d'âge. La 12-17 ouvrira pour les ados l'accès à une "communautés, via internet, et leur permettre de dialoguer avec des athlètes de haut niveau, de participer à des entraînements ou à des compétitions." La 18-27 donnera désormais accès, tous les mois, à 10.000 billets à petits prix disponibles jusqu'à quelques heures avant le départ des trains.
- La carte "Enfant+" donne droit à des réductions de 25% à 50% pour l'enfant jusqu'à 12 ans et quatre accompagnateurs.
- La carte week-end proposera de donner la possibilité à un accompagnateur de bénéficier des mêmes réductions que les porteurs de la carte.
- La carte "Senior+", accessible à partir de 60 ans,  permettra à ses détenteurs de voyager avec 40% de réduction sur la 1ère classe.