SNCF : Pepy refuse de commenter les appels à la démission

  • A
  • A
SNCF : Pepy refuse de commenter les appels à la démission
Photo d'archives@ MAXPPP
Partagez sur :

DROIT DANS SES RAMES - Le patron de la SNCF est dans la tourmente avec l'affaire des nouveaux TER trop larges, nécessitant 50 millions de travaux.

"Démission, démission !" Le président de la SNCF Guillaume Pepy "doit démissionner" après l'affaire des nouveaux TER trop larges, nécessitant 50 millions d'euros de travaux, a estimé mercredi la rapporteure générale du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault. La réponse du principal intéressé : c'est non.

La mise au point. Guillaume Pepy parlant en son nom propre et également en celui du président de Réseau Ferré de France, Jacques Rapoport, a mis les choses au clair mercredi après-midi : "nous ne sommes pas des responsables politiques et vous pensez bien qu’on ne va pas commenter, surtout ce jour-ci, des déclarations politiques. Nous écoutons les déclarations politiques, nous faisons notre métier", a-t-il déclaré. Avant de préciser, à propos des 50 milliards de travaux : "ça n’a aucune conséquence financière, ni sur les usagers, il n’y a pas d’augmentation de tarifs, ni sur les Régions. L’intégralité de ces 50 millions d’euros est pris en charge par le budget normal d’investissement de Réseau ferré de France".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

HISTOIRE DE LA BOURDE - La SNCF et ses trains trop larges ou trop hauts

L'ESSENTIEL - TER trop larges : quelques centimètres qui vont coûter des millions

ZOOM - A qui la faute ?

INTERVIEW E1 - La SNCF promet "aucune incidence sur le prix du billet"

REACTION - "Consternant" et "stupide", juge Royal