SFR : un congé paternité pour les gays

  • A
  • A
SFR : un congé paternité pour les gays
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les homosexuels de l'entreprise auront droit au congé paternité à la naissance de leur enfant.

C'est une petite révolution. A partir du 1er mars, les salariés homosexuels de l'opérateur de téléphonie mobile SFR vont pouvoir bénéficier du congé paternité de onze jours, au même titre que leurs collègues hétérosexuels, rapporte lundi Le Figaro.

Cette décision a été prise par la direction des ressources humaines de l'entreprise à l'issue d'une réunion le 31 janvier avec HomoSFèRe, l'association des lesbiennes, gays, bi et trans du groupe. "C'est une première pour l'association qui remercie vivement la direction générale de SFR pour cet esprit d'ouverture et de dialogue", s'est félicité HomoSFèRe.

"Une évolution normale de la société"

Pour Marie-Christine Théron, directrice générale des ressources humaines de SFR, "accéder à cette demande correspondait à une évolution normale de notre société, alors pourquoi la refuser ? L'entreprise peut toujours faire mieux que la loi", a-t-elle expliqué au quotidien. "Notre entreprise est très volontariste sur la diversité et sur l'égalité professionnelle. Avec 20 millions de clients, je crois qu'on représente bien cette diversité au sein de nos collaborateurs", a conclu la DRH.

La décision a d'ores et déjà été approuvée par les partenaires sociaux.

Des initiatives depuis 2007

Depuis quelques années, ces initiatives se multiplient. La semaine dernière, l'hôtel Méridien à Nice, avait décidé d'étendre aux parents homosexuels tous les droits accordés aux autres salariés, selon L'Express. Les employés bénéficient désormais des mêmes congés quelle que soit leur orientation sexuelle : congé parental d'éducation, adoption, congé de paternité etc.

En 2007, "Pascal Bernard, vice-président de l'Association nationale des DRH, à l'époque DRH d'Eau de Paris, avait inauguré le congé paternité pour tous les salariés chargés d'éduquer un enfant", précise également le site de l'hebdomadaire.