Sécurité sociale : "nous sommes intoxiqués à l'emprunt", dénonce Didier Migaud

  • A
  • A

Partagez sur :

Le Premier président de la Cour des comptes appelle à une "responsabilisation" de tous les acteurs.

La Cour des comptes tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur le trou de la Sécurité sociale dans son rapport annuel publié mardi. Les déficits "se réduisent, mais à un rythme modéré", a expliqué son Premier président, Didier Migaud, invité d'Europe Midi mardi. Il a souligné que le déficit de l'Assurance maladie en 2015 "sera supérieur à celui de l'année dernière".

"C'est une anomalie". "Nous sommes l'un des rares pays à accepter un déficit aussi durable de nos comptes sociaux", a dénoncé Didier Migaud. "Nous considérons toujours que c'est une anomalie parce que ce sont des dépenses courantes de fonctionnement. Il n'y a aucune raison de les financer par emprunt et de demander cet effort supplémentaire aux générations futures".

Pourquoi ces éternels déficits ? "Tout le monde est un peu responsable", a pointé Didier Migaud. "Nous sommes un peu intoxiqué à l'emprunt, à la dette, et il n'est pas simple de se désintoxiquer. Il faudrait que chacun fasse un effort supplémentaire". Le patron de la Cour des comptes a appelé à "une plus grande responsabilisation des acteurs", mentionnant les médecins mais aussi les assurés sociaux.


Didier Migaud : le déficit de la Sécu "est une...par Europe1fr